Chapitre 02

02

Infos Pratiques

Scroller
pour explorer
L' ABC du tennis
Quelques termes tennistiques
A
Ace
Lors d’une mise en jeu, la balle peut, après avoir rebondi dans le carré de service, finir sa trajectoire sans que l’adversaire n’ait pu la toucher. C’est ce qu’on appelle un ace. Le record du nombre d’aces sur une seule rencontre est détenu par John Isner avec 113 aces lors de sa rencontre historique face à Nicolas Mahut en 2010.
ATP
A l’instar de la WTA chez les dames, l’ATP (Association du Tennis Professionnel) est l’organisme qui supervise les tournois de l’ATP Tour, principal circuit professionnel masculin.
B
Balle
Les balles de tennis sont des sphères en caoutchouc remplies d’air. Recouvertes de feutre, elles sont la plupart du temps jaunes, mais peuvent également être blanches – ces deux couleurs étant les seules admises dans les compétitions officielles. Blanches à l’origine, les balles ont passé au jaune à la fin des années 1970 afin d’offrir une meilleure visibilité aux téléspectateurs. Leur diamètre varie entre 6,350 et 6,668 cm, et leur masse entre 56,7 et 58,5 grammes. La « balle de match » désigne le point à jouer qui permet au joueur menant au score de remporter le match.
Break
Un break est réalisé lorsqu’un joueur remporte un jeu alors qu’il est receveur. On dit alors qu’il a « pris le service » de son adversaire.
C
Changements de côté
Une minute trente : c’est le temps accordé pour les changements de côté, qui ont lieu à la fin de chaque jeu impair et à la fin de chaque set. Lors du jeu décisif, les joueurs changent de côté tous les 6 points.
Chronométrage
Toute compétition sportive est liée à la mesure du temps. En tant que Chronométreur Officiel de Roland-Garros, Longines a installé des horloges affichant l'heure du jour ainsi que la durée de chaque match sur les principaux courts, mais aussi sur l’ensemble du site de Roland-Garros.
Classement
L’ATP World Tour (messieurs) et le WTA World Tour (dames) comprennent des tournois de plusieurs catégories, caractérisées par des attributions de points spécifiques. Plusieurs tournois sont pris en compte pour le total des points, qui détermine le classement ATP (ou WTA). Chez les messieurs, pour chacun des tournois du Grand Chelem par exemple, le vainqueur de la finale gagne 2000 points, mais les autres joueurs en engrangent eux aussi (1200 pour le finaliste, 720 pour les demi-finalistes, etc.). Sans entrer dans les détails et autres subtilités du mécanisme de calcul, on peut admettre que le classement est effectué sur une année dite « glissante », en prenant en compte les 52 dernières semaines de compétition. Chaque lundi, on ajoute donc les points gagnés durant la semaine écoulée et on retire les points qui avaient été obtenus une année auparavant, la même semaine. L’objectif consiste donc davantage à défendre ses points qu’à les accumuler. En d’autres termes, le joueur qui remporte Roland-Garros devra faire aussi bien l’année suivante pour conserver ses points puisqu’il perdra d’office ceux qu’il avait accumulés 52 semaines auparavant.
Couloir
Les couloirs désignent les zones situées entre les lignes de côté de simple et les lignes de côté de double. Chacun mesure 1,37 m (4,5 pieds) de large.
Court
Le court est un terrain rectangulaire de 23,77 m de long (78 pieds) et de 8,23 m de large (27 pieds) pour les parties de simple, et de 10,97 m de large (36 pieds) pour les parties de double. Il est divisé au milieu par un filet suspendu à un câble dont les extrémités sont fixées à deux poteaux, à une hauteur de 1,07 m. Les lignes délimitant le court sont appelées lignes de fond et lignes de côté.
D
Double Faute
Le joueur qui sert perd le point si ses deux services ne parviennent pas à passer le filet ou à atterrir dans le bon carré de service.
E
Effet
Le sens de rotation que le joueur imprime à la balle peut modifier considérablement sa trajectoire avant et après le rebond. L’effet peut être lifté, coupé, slicé ou kické (voir « Coups et effets »).
F
Faute de pied
Le juge annonce une faute de pied si le joueur qui sert touche la ligne de fond avant de frapper la balle.
H
Hawk-Eye
Les joueurs peuvent contester une décision du juge en faisant appel au Hawk-Eye (littéralement « œil de faucon »), un système informatique qui reproduit la trajectoire de la balle en images de synthèse et la diffuse sur deux grands écrans placés sur le court. Développé à partir de 1999, le système est inauguré à l’occasion du Masters ATP de Miami en 2006. Il est aujourd’hui utilisé sur les circuits professionnels WTA et ATP, et en particulier lors de trois tournois du Grand Chelem (Wimbledon, Open d’Australie et US Open). Officiellement, le tournoi de Roland-Garros n’y recourt pas pour l’arbitrage, car la balle laisse en principe une trace dans la terre battue, ce qui permet à l’arbitre de juger par lui-même si la balle est faute ou non lors d’un coup litigieux. Dans les faits, le Hawk-Eye à Roland-Garros est proposé par Longines et est utilisé uniquement dans le cadre des retransmissions télévisées, mais le résultat n’est connu que des téléspectateurs et n’est pas retransmis sur les écrans géants. Les joueurs bénéficient de trois recours (challenges) à l’assistance vidéo pour chaque set, et d’un recours supplémentaire en cas de jeu décisif. Si la contestation est confirmée par le système, le joueur conserve son capital de challenges. Dans le cas contraire, il en perd un.
I
Interruptions de jeu
Seul l’arbitre peut décider de suspendre ou d’arrêter le match, à condition qu’un trouble avéré gêne les joueurs (public bruyant, conditions climatiques, etc.). En cas de blessure, un joueur peut faire appel à un médecin pour trois minutes au maximum.
J
Juges
Le juge de chaise (ou arbitre de chaise) est l’arbitre principal, assis sur une chaise surélevée à côté du filet. Il annonce notamment le score et les changements de côté, mais peut également rappeler les joueurs ou le public à l’ordre. Il est assisté dans sa tâche par plusieurs juges de ligne, placés en marge du court, qui vérifient si la balle rebondit dans les limites du terrain. L’un des juges de ligne a également pour rôle de vérifier les fautes de pied lors du service. Selon les tournois et les époques, le nombre de juges de ligne varie entre sept et neuf : deux pour les lignes de fond, quatre pour les couloirs, un pour la ligne de service et éventuellement deux pour la ligne médiane lors du service (leur rôle peut être tenu par un juge de couloir qui se place vers la ligne médiane puis se déplace vers son couloir une fois le service effectué). Ces juges sont des assistants de l’arbitre de chaise, lequel a le dernier mot en cas de doute. En cas de litige particulièrement difficile à gérer, le juge de chaise peut faire appel au juge-arbitre du tournoi.
P
Points
Pour le néophyte, le comptage des points au tennis reste souvent une énigme… Un match se compose de jeux et de manches (ou sets). Chaque jeu se compte de la manière suivante : « 15, 30, 40 et jeu », le juge de chaise annonçant en premier les points du joueur qui sert. En cas d’égalité à 40, il faut gagner deux points de suite pour remporter le jeu (le premier est annoncé « avantage Untel », le second « jeu Untel »). Le juge de chaise annonce « égalité » (deuce en anglais) tant que le joueur qui n’a pas l’avantage réussit à revenir à la marque face à son adversaire. Un exemple concret avec le match Dupont-Martin. Dupont est au service.

A : Point remporté par
B : Score annoncé par le juge de chaise
A B
Martin 0-15
Martin 0-30
Dupont 15-30
Martin 15-40
Dupont 30-40
Dupont Egalité
Martin Avantage Martin
Dupont Egalité
Dupont Avantage Dupont
Martin Egalité
Martin Avantage Martin
Martin Jeu Martin


Chaque jeu gagné permet de remporter un point. Le premier joueur qui atteint six points gagne le set, pour autant qu’il ait deux points (ou jeux) d’avance sur son adversaire. Toutefois, ce principe ne s’applique que jusqu’au score de 7 à 5. Si les joueurs arrivent à six jeux chacun, on procède alors au tie-break (ou jeu décisif). Au cours de ce jeu particulier, les points sont comptés normalement (0, 1, 2, 3, etc.) et le premier joueur qui gagne au moins sept points avec deux points d’écart remporte le set.
Selon les tournois, il faut gagner deux sets (au meilleur des trois) ou trois sets (au meilleur des cinq) pour remporter le match. Dans les finales, les dames jouent en général au meilleur des trois sets alors que les messieurs jouent au meilleur des cinq sets. A noter que dans certains grands tournois (en particulier l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon), le tie-break ne s’applique pas lors du dernier set ; en l’occurrence le cinquième chez les messieurs et le troisième chez les dames.
Prise de raquette
La façon dont le joueur tient le manche de sa raquette varie selon le coup (coup droit, revers, service, smash, etc.) et l’effet souhaité. On distingue différentes prises de base en fonction du placement de la paume sur les côtés du manche, et notamment les prises ouvertes (le côté du tamis qui doit frapper la balle est tourné vers le haut) et fermées (le côté du tamis qui doit frapper la balle est tourné vers le bas).
R
Raquette
C’est au début du XVIe siècle que l’on crée la première raquette en bois dotée d’un long manche et d’un cordage en boyaux de mouton. Pesant environ 400 g pour une longueur de 66 cm, elle dispose d’un tamis pratiquement rond de 16 cm de diamètre. Des caractéristiques à comparer aux raquettes actuelles, qui pèsent entre 250 et 350 g pour une longueur de 70 cm environ. Au fil des siècles, les raquettes connaissent diverses formes, tailles et poids, mais sans réelles évolutions. En 1930, les nouvelles colles pour bois permettent de fabriquer des raquettes avec plusieurs essences (frêne, noyer, hêtre, érable), résistant à des tensions plus fortes et permettant de trouver un meilleur équilibre entre puissance et contrôle de la balle. Les raquettes en métal apparues dans les années 70 ne rencontrent pas le succès escompté. A partir de 1980, les fibres synthétiques (carbone, mélange de fibres de verre…) permettent de construire des raquettes à la fois légères et performantes. Ces nouveaux matériaux remplacent les raquettes en bois qui disparaissent totalement en 1984. En 1875, Bussey, un fabricant anglais de raquettes, demande à Babolat, un fabricant lyonnais de cordes à musiques, s’il est possible de corder des raquettes de tennis à partir de cordes de violoncelle. Les essais s’avèrent satisfaisants, et le premier cordage synthétique est né ! Dès lors, le cordage en nylon est utilisé pour la plupart des raquettes de tennis, bien que certains joueurs préfèrent le boyau.
Repos
Les joueurs disposent de deux minutes de récupération à la fin de chaque set. Aucune pause n’est accordée entre les points, à moins qu’un joueur soit blessé. Lorsqu’un joueur transgresse volontairement la règle de continuité du jeu (20 secondes autorisées entre chaque point), il reçoit un avertissement.
S
Surface
On distingue trois grandes catégories de surfaces sur lesquelles se disputent les matches : le gazon, la terre battue et les surfaces dites en dur ou synthétiques (Decoturf, Rebound Ace, Plexicushion…). Elles ont chacune des caractéristiques spécifiques qui privilégient certaines stratégies de jeu plutôt que d’autres.
T
Tennis Elbow
Le tennis Elbow, ou épicondylite, désigne l’inflammation au coude, courante chez les joueurs de tennis et généralement causée par les vibrations de la raquette lors de la frappe.
W
WTA
A l’instar de l’ATP chez les messieurs, la WTA (Women’s Tennis Association) est l’organisme qui supervise les tournois du WTA Tour, principal circuit professionnel féminin.
Coups et effets
Chop, smash, kick, lift & Co.
Amorti(e)
Balle frappée de façon à ce qu’elle ait un minimum de rebond.
Balle parachute
Coup peu risqué qui passe largement au-dessus du filet, généralement employé pour briser le rythme d’un échange et avoir davantage de temps pour le replacement.
Chop
Effet imprimé à la balle afin que son sens de rotation soit contraire à celui de son déplacement. La balle prend une trajectoire relativement rectiligne et freine au moment du rebond.
Contre-amorti(e)
Coup amorti réalisé en réponse à un amorti.
Coup boisé
Coup involontaire frappé avec le cadre de la raquette.
Coup droit
Coup effectué bras ouvert, du côté de la main qui tient la raquette. Certains joueurs amateurs et professionnels le jouent avec les deux mains.
Coup plat
Coup sans effet, très pratiqué dans les années 1970 et 1980 par les joueurs américains.
Croisé
Coup exécuté dans la diagonale du court, c’est-à-dire la plus longue distance que peut parcourir une balle sur le court.
Demi-volée
Coup effectué juste après le rebond de la balle.
Kick
Effet proche du slice. Terme employé principalement pour qualifier un service comportant à la fois un effet slicé et lifté.
Lift
Effet imprimé à la balle afin que son sens de rotation soit identique à celui de son déplacement. La balle prend une trajectoire bombée et accélère au moment du rebond.
Lob
Coup d’attaque (ou de défense) consistant à faire passer la balle par-dessus l’adversaire monté au filet.
Passing-shot
Coup gagnant réalisé du fond du court et qui consiste à faire passer la balle sur la droite ou la gauche de l’adversaire présent au filet.
Revers
Coup effectué bras fermé, du côté opposé à la main qui tient la raquette ; souvent joué avec les deux mains pour obtenir davantage de puissance.
Service-volée
Technique consistant à monter au filet dans l’enchaînement du service.
Slice
Effet latéral imprimé à la balle, souvent utilisé au service et parfois au cours des échanges. Le slice permet de donner une trajectoire incurvée à la balle, qui dévie vers la gauche ou la droite.
Smash
Coup frappé au-dessus de la tête, avant ou après le rebond, permettant de rabattre violemment la balle dans le côté adverse du court.
Volée
Coup effectué bras fermé, avant le rebond de la balle, souvent après une montée au filet.
Le tournoi des Longines Future Tennis Aces 2017 a mis aux prises 20 champions en herbe sur un court à ciel ouvert installé sur le parvis de La Défense, cœur économique de Paris.
Guide Pratique
Le Stade de Roland-Garros
QUELQUES POINTS DE REPÈRE
Les déplacements dans les tribunes sont interdits, sauf lors de changement de côté des joueurs et entre les parties.
Le programme des matches du jour est inséré dans le Quotidien de Roland-Garros 2018. Des exemplaires sont à disposition dans la loge Longines.
Veillez à conserver sur vous en tout temps les billets d’accès au Village.

1
Espace Longines (Nouveau Village)
L’Espace Longines se trouve dans le Nouveau Village de Roland-Garros, inauguré à l'occasion de l'édition 2018 des Internationaux de France.
2
Court Philippe-Chatrier
Le Court Philippe-Chatrier est le court central du Stade Roland-Garros à Paris, en France. Construit en 1928, il peut actuellement accueillir 14’840 spectateurs. En 2001, il fut renommé Court Philippe-Chatrier en hommage à Philippe Chatrier, décédé le 22 juin 2000, qui fut à la tête de la Fédération Française de Tennis (FFT) et de la Fédération Internationale de Tennis (FIT). Depuis 2008, les quatre tribunes portent les noms des quatre mousquetaires : Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste.
3
Place des Mousquetaires
La fameuse Place des Mousquetaires fut aménagée en 1989, avec la pose des statues en bronze de René Lacoste, Jean Borotra, Henri Cochet et Jacques Brugnon, les quatre mousquetaires du tennis français qui remportèrent la Coupe Davis six fois d'affilée de 1927 à 1932.
4
Court Suzanne-Lenglen
Depuis 1997, un court du Stade Roland-Garros porte le nom de la joueuse française Suzanne Lenglen, première star internationale du tennis féminin. Construit en 1994, il portait auparavant le nom de court A. Il offre une capacité d’accueil d’environ 10’000 places.
5
Longines Smash Corner
Le Longines Smash Corner se trouve près de la Place des Mousquetaires. Durant la quinzaine, chacun a l’opportunité de tester sa vitesse au service. Pour une participation de 2 euros, le joueur a droit à 3 essais. La totalité de l’argent collectée est reversée par Longines aux fondations de charité Andre Agassi Foundation for Education et Children for Tomorrow.
Sommaire
Magazines