02

événements de la coupe du monde

Scroller
pour explorer
FIS alpine ski
world cup
2018/2019
sölden, autriche
femmes : 27.10.2018
slalom géant
hommes : 28.10.2018
slalom géant
levi, finlande
femmes : 17.11.2018 slalom
hommes : 18.11.2018 slalom
killington, états-unis
femmes : 24–25.11.2018
slalom géant, slalom
lake louise, canada
hommes : 24–25.11.2018
descente, super-g
femmes : 30.11-02.12.2018
descente, super-g
beaver creek, états-unis
hommes : 30.11–02.12.2018
descente, super-g,
slalom géant
saint-moritz, suisse
femmes : 08–09.12.2018
super-g, slalom parallèle
Val d’isère, france
hommes : 08–09.12.2018
slalom géant, slalom
femmes : 14–16.12.2018
descente, super-g, combiné
val gardena, italie
hommes : 14–15.12.2018
descente, super-g
alta badia, italie
hommes : 16–17.12.2018
slalom géant, parallèle
slalom géant (nuit)
Courchevel, france
femmes : 21–22.12.2018
slalom géant, slalom


madonna di campiglio, italie
hommes : 22.12.2018
slalom (nuit)
semmering, autriche
femmes : 28–29.12.2018
slalom géant, slalom (nuit)
bormio, italie
hommes : 28–29.12.2018
descente, super-g
oslo, norvège
femmes / hommes : 01.01.2019
city event (nuit)
zagreb, croatie
femmes : 05.01.2019
slalom (nuit)
hommes : 06.01.2019
slalom (nuit)
flachau, autriche
femmes : 08.01.2019
slalom (nuit)
st. anton, autriche
femmes : 12-13.01
descente, super-g
adelboden, suisse
hommes : 12-13.01.2019
slalom géant, slalom
kronplatz, italie
femmes : 15.01.2019
slalom géant
wengen, suisse
hommes : 18–20.01.2019
descente, slalom, combiné
cortina d’ampezzo, italie
femmes : 19-20.01.2019
descente, super-g
kitzbühel, autriche
hommes : 25–27.01.2019
super-g, descente, slalom
garmisch-partenkirchen, allemagne
femmes : 26-27.01.2019
descente, super-g
hommes : 02-03.02.2019
descente, slalom géant
schladming, autriche
hommes : 29.01.2019
slalom (nuit)
maribor, slovénie
femmes : 01-02.02.2019
slalom géant, slalom
stockholm, suède
femmes / hommes : 19.02.2019
city event (nuit)
bansko, bulgarie
hommes : 22–24.02.2019
super-g, slalom géant, combiné
crans-montana, suisse
femmes : 23-24.02.2019
descente, combiné
sotchi, russie
femmes : 02–03.03.2019
descente, super-g
kvitfjell, norvège
hommes : 02–03.03.2019
descente, super-g
spindleruv mlyn, république tchèque
femmes: 08-09.03.2019
slalom géant, slalom
kranjska gora, slovénie
hommes : 09–10.03.2019
slalom géant, slalom
soldeu, andorre
femmes / hommes : 11-17.03.2019
finales, descente, super-g,
slalom géant, slalom,
team event
Sölden
autriche
Du haut du Rettenbach, ce glacier qui domine Sölden à une altitude de 3000 mètres, le panorama englobe la vallée d’Ötztal jusqu’aux Dolomites, en Italie. C’est une fenêtre magnifique sur le monde, mais aussi un moment de silence et de recueillement pour les meilleurs skieurs du monde, qui s’apprêtent à s’élancer du portillon de départ. Le lancement de la Coupe du Monde de ski alpin FIS attire toujours une foule de spectateurs et de fan-clubs venus admirer les sportifs qui affrontent une piste difficile. Les visiteurs redescendent ensuite dans la vallée pour profiter des clubs et des restaurants locaux. La course d’inauguration de la Coupe du Monde est au centre de l’attention du monde sportif grâce à l’esprit novateur des organisateurs qui accueillent les fans dans la vallée de l’Ötztal. Celle-ci est également connue pour avoir été le lieu de vie d’un voyageur de l’époque préhistorique, dont les restes ont été retrouvés affleurant d’un des glaciers voisins.
Lake louise
canada
Parmi les étapes de la Coupe du Monde, rares sont les stations qui offrent une beauté aussi majestueuse que les Rocheuses cana­diennes. Lake Louise figure aujourd’hui parmi les décors favoris des compétiteurs, qui apprécient la beauté du cadre naturel et la tranquillité du parc national de Banff. Ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO attire les meilleurs skieurs du monde depuis 1980. À l’heure actuelle, il accueille la première descente de Coupe du Monde de la saison. Il est devenu un lieu de compétition à l’époque des Crazy Canucks, un groupe de skieurs canadiens particulièrement audacieux qui sortaient régulièrement vainqueurs des courses classiques organisées dans les Alpes, mais rêvaient de participer à une course dans leur pays natal. Théâtre d’un grand nombre d’épreuves de vitesse masculines et féminines organisées fin novembre et début décembre, Lake Louise plante le décor de la saison.
Beaver creek
états-unis
La piste de Birds of Prey, dans la station de Beaver Creek (Colorado), est devenue mythique depuis sa conception pour les Championnats du Monde de 1999. Son nom (littéralement, oiseaux de proie) évoque la nature et rend hommage aux faucons et aux aigles qui survolent majestueusement les pistes enneigées. Beaver Creek et la ville voi­sine de Vail ont acquis une renommée mondiale grâce au ski alpin. D’ailleurs, c’est à Vail que la Coupe du Monde avait été organisée en 1967. Ces deux stations spectaculaires ont accueilli pas moins de trois Championnats du Monde. La station de Beaver Creek est connue pour son luxe et ses hôtels chics qui entourent le Mountain Plaza, lieu de nombreuses apparitions publiques des stars du cirque blanc. Le parcours de Birds of Prey est une combinaison remarquable de glisse, de murs de neige, de sauts vertigineux et d’enchaînements très techniques. C’est l’épreuve favorite du Norvégien Aksel Lund Svindal. Sur 35 victoires en Coupe du Monde, il en a décroché 6 à Beaver Creek.
St. moritz
suisse
Située en Engadine, dans les Grisons, la station de Saint-Moritz est un véritable joyau enraciné dans ses traditions et connu pour son raffinement. Sa légende est liée à sa piste de bobsleigh mythique et la Cresta Run, piste de prédilection des skeletonneurs intrépides. Les courses de chevaux légendaires du White Turf, qui se déroulent sur un lac gelé, et les balades en traîneaux tirés par des chevaux sont emblématiques de cette station de montagne, qui abrite des hôtels cinq étoiles plus somptueux les uns que les autres. À commencer par le Badrutt’s Palace, le Kempinski Grand et le Kulm St. Moritz. Mais bien après la limite supérieure de la forêt, sur les pentes poudreuses de la Corviglia, les compétiteurs affrontent des pentes connues pour leur difficulté. Sans arbres pour marquer les bords de la piste, les skieurs doivent trouver de nouvelles lignes de visibilité pour mesurer leur position et leur vitesse. Si la Coupe du Monde fait régulièrement escale à Saint-Moritz, les pistes de la station ont également accueilli les Championnats du Monde en 2003 et 2017.
val d’isère
france
Val d’Isère, l’une des stations de ski les plus spectaculaires de France, est aussi chargée d’histoire. Originaire de la ville, le skieur Henri Oreiller a acquis un statut de légende à la fin des années 1940, suscitant un intérêt naissant pour sa région natale. En 1955, les organisateurs locaux ont créé le Critérium de la Première Neige. Destiné à accueillir la saison d’hiver, il a lieu en décembre sur les pentes de La Daille, en bordure du village. Depuis l’avènement de la Coupe du Monde en 1967, Val d’Isère figure au programme de ses épreuves, tous les ans en décembre. En 2009, la ville a accueilli des Championnats du Monde spectaculaires. De nos jours, Val d’Isère sonne le retour des compétitions de Coupe du Monde sur le Vieux Continent, avec des épreuves tant masculines que féminines. Val d’Isère a également accueilli la première édition des Longines Future Ski Champions en 2013, prolongeant l’engagement de la marque au sablier ailé en faveur des jeunes sportifs en herbe.
val gardena
italie
À Val Gardena, la Saslong figure parmi les plus grandes épreuves de ski alpin. C’est d’ailleurs là que l’Ambassadeur Longines de l’Élégance Aksel Lund Svindal a décroché quatre victoires. Les premières chutes de neige qui accentuent les aspérités, la faible luminosité qui contraint les skieurs à deviner leur trajectoire, sans oublier les bosses de chameau qui mettent durement à l’épreuve les cuisses les mieux entraînées : tout concourt pour faire de cette descente l’une des plus coriaces de la Coupe. Si vous détachez vos yeux de la piste, vous découvrirez l’un des paysages alpins les plus specta­culaires d’Europe, placé sous l’œil attentif d’un colosse rocheux, le Sassolungo. Dans cette zone pleine de charme des Dolomites, vous entendrez parler l’allemand, l’italien et même le ladin, un dialecte local. Vous pouvez facilement passer le col Gardena à ski pour rallier Alta Badia, où les épreuves de grande vitesse de la veille font place à un slalom géant difficile sur la piste de la Gran Risa.
adelboden
suisse
Les stars des descentes messieurs ont leurs classiques, de Val Gardena à Wengen en passant par Kitzbühel. Les spécialistes du slalom géant, quant à eux, n’aspirent qu’à une chose : une victoire sur le parcours du Chuenisbärgli, à Adelboden. Au cœur de l’Oberland bernois, on ne compte plus les légendes, tandis que des dizaines de milliers de fans s’amassent le long de ce parcours accidenté qui traverse le champ d’un paysan. Avec son terrain irrégulier et sa piste d’arrivée, l’une des plus raides de la discipline, ce parcours est un enchaînement d’obstacles de la première à la dernière seconde. Cette compétition classique a vu le jour dans ce petit village suisse en 1955, en prélude aux courses du Lauberhorn, à Wengen. Aujourd’hui, les courses d’Adelboden sont une classe à part. Le temps d’un week-end, slalom et slalom géant donnent le coup d’envoi d’un mois d’épreuves classiques qui ont lieu tous les ans en Europe centrale durant le mois de janvier.
wengen
suisse
La course du Lauberhorn, à Wengen, est l’épreuve classique la plus ancienne et peut-être aussi la plus difficile à remporter. Aujourd’hui entrée dans la légende, elle s’était déroulée pour la première fois en 1930 à l’initiative d’Ernst Gertsch, un passionné de ski alpin originaire de ce petit village uniquement accessible en train. Depuis le sommet du Lauberhorn, perché loin au-dessus de la gare ferroviaire de la Kleine Scheidegg, face aux cimes majestueuses de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau, cette longue piste louvoie sur 4,5 km avant d’atteindre la ligne d’arrivée, 1000 mètres plus bas, sur une plate-forme artificielle. Des milliers de spectateurs s’alignent le long de la piste face au spectaculaire passage de la « tête de chien » (le Hundschopf, en allemand), un saut vertigineux. C’est une course éprouvante pour les compétiteurs, qui mettent deux minutes et demie pour atteindre l’arrivée. Le slalom n’est pas non plus une mince affaire. D’ailleurs, les noms des célèbres gagnants sont immortalisés dans le livre d’or de cette étape mythique du circuit de la Coupe du Monde.
cortina d'ampezzo
italie
Aux portes des Dolomites, Cortina d’Ampezzo reste fidèle à une longue et prestigieuse tradition sportive. Ce petit village de montagne, situé à un peu plus de deux heures au nord de Venise, dans la province de Belluno, forme une communauté centrée sur les sports d’hiver. Chaque année, en janvier, les meilleures descendeuses se retrouvent ici pour se mesurer sur la piste d’Olympia delle Tofane, en contrebas des parois rouges des Cinque Torri. Lors de cette course éprouvante, les skieuses atteignent les 130 km/h et doivent franchir un passage raide de 50 mètres avant d’atteindre la ligne d’arrivée. Organisée traditionnellement à la mi-janvier, cette épreuve est bien souvent décisive pour la conquête du globe de cristal, qui n’est décerné que deux mois plus tard. En 2021, Cortina d’Ampezzo accueillera des milliers de visiteurs à l’occasion des Championnats du Monde de ski alpin, qui seront retransmis dans le monde entier.
kitzbühel
autriche
Les célèbres épreuves du Hahnenkamm attirent chaque année des dizaines de milliers de spectateurs dans le village médiéval de Kitzbühel, dans le Tyrol. Les concurrents de la Coupe du Monde ne manqueraient pour rien au monde cette épreuve classique. Les descendeurs rêvent tous de conquérir les pentes légendaires de la Streif (littéralement, le ruban), tandis que les as du slalom n’ont d’yeux que pour les virages complexes du Ganslernhang, une piste unique en son genre. Remporter une médaille dans le cadre de cet événement presti­gieux lancé en 1931 est une source de gloire et de fierté. Et ce n’est pas tout : les gagnants voient également leur nom immortalisé sur les cabines rouges du célèbre Hahnenkammbahn, cette téléca­bine en service depuis 1928 sur ces versants légendaires. Longines, Chronométreur Officiel depuis 1948, est également désormais partenaire du fameux KitzCharityTrophy, une course caritative qui donne à des sportifs professionnels et à des personnalités de tous horizons l’occasion de tester leur habileté sur un tronçon de la légendaire Streif.
garmisch-partenk.
allemagne
À l’ombre des pentes mythiques du Zugspitze, la station bavaroise de Garmisch-Partenkirchen est depuis longtemps une étape incontournable du circuit international des compétitions de ski alpin. En 1936, les premières épreuves de ski alpin des Jeux olympiques d’hiver ont eu lieu dans ces deux petites bourgades accolées, à moins d’une heure de route de Munich. Depuis les années 1950, la célèbre épreuve de l’Arlberg-Kandahar se déroule régulièrement dans cette station qui a également accueilli les Championnats du Monde de la FIS en 1978 et 2011. L’avènement de la Coupe du Monde en 1967 a confirmé l’importance de cette station allemande sur le circuit international. Aujourd’hui, l’épreuve de vitesse sur la large piste de Kandahar fait partie intégrante de la Coupe du Monde (en général tant masculine que féminine).
schladming
autriche
Si vous voulez assister à un vrai spectacle sportif, venez voir le slalom nocturne de Schladming. Ancienne ville minière située au sud de Salzbourg, en Styrie occidentale, cette station de sports d’hiver s’est forgé une réputation à partir du XIXe siècle. Comme la plupart des stations autrichiennes, elle se situe à moins de 1000 mètres d’altitude et ses pistes descendent jusqu’à la vallée de l’Enns. Au nord, on peut admirer les pics rocheux recouverts de glaciers sur le massif du Dachstein. Cette station est restée une étape occasionnelle de la Coupe du Monde pendant de nombreuses années, mais elle a trouvé sa niche : le slalom messieurs, qui parcourt les pentes raides de la Planai sous les projecteurs jusqu’à l’Olympiastadion. Plus de 50 000 fans viennent occuper chaque centimètre carré le long de la piste et dans le stade, à l’arrivée. Organisée de nuit depuis 1997, cette épreuve fait désormais partie intégrante de la Coupe du Monde et constitue l’un des slaloms les plus difficiles de la saison.
Sommaire
Magazines