E-Shop
picture E-Shop
Montres
picture Montres
Points de vente
picture Points de vente
L'univers de Longines
picture L'univers de Longines
L'entreprise
picture L'entreprise

Search

6

Åre : finales de la coupe du monde 2018

Scroller
pour explorer
Åre : finales de la coupe du monde 2018
Après une absence de neuf ans, les finales de la Coupe du Monde FIS feront leur retour à Åre, en Suède, du 14 au 18 mars 2018. Cette célèbre station scandinave a également organisé les finales en 2006 et 2009, juste avant et après l’édition 2007 des Mondiaux. Les Championnats du monde FIS de ski alpin 2019 marqueront la troisième fois – la première datant de 1954 – que l’une des plus importantes manifestations sportives hivernales se tient à Åre.
Temps fort post-olympique
Comme à l’accoutumée, la semaine des finales de la Coupe du Monde de ski FIS commencera par deux jours de descentes d’entraînement, lundi 12 et mardi 13 mars. Les courses débuteront le mercredi, avec les dernières descentes de la saison, suivies des épreuves de super-G le jeudi. L’épreuve en équipe se disputera de nuit, le vendredi. La formation suédoise ayant raflé plusieurs médailles lors des derniers championnats, les organisateurs attendent une foule immense de spectateurs ce soir-là. Le samedi et le dimanche donneront le verdict de la saison dans les épreuves techniques, puisque hommes et femmes alterneront entre les disciplines de slalom et de slalom géant. La saison 2018 s’achèvera le dimanche 18 mars avec le slalom géant féminin et le slalom masculin. Les épreuves techniques étant le point fort des Suédois, Åre est appelée à vivre un dernier week-end fabuleux de ski et de fête. Après les JO d’hiver 2018, ces finales représenteront la dernière chance pour les qualifiés de se distinguer ou de se rattraper. Un total de 11 globes de cristal et de titres de champion de Coupe du Monde seront à décrocher, ainsi qu’une dotation de 1'080'000 francs suisses.
Dernier test pour Åre 2019
Pour les organisateurs, les finales de la Coupe du Monde 2018 serviront de répétition générale aux préparatifs de l’événement phare du ski qui suivra onze mois après, en février 2019. L’équipe sportive, en particulier, sera mise à rude épreuve, car la quasi-totalité du programme de la compétition, hormis le combiné, se déroulera en une semaine. En 2019, les 11 épreuves des Championnats du Monde FIS seront étalées sur deux semaines. Pour le personnel de piste, le programme des finales représente toujours un défi considérable, au vu de la nature imprévisible de la météo au printemps. L’organisation logistique – services de transport et d’accréditation notamment –, ainsi que divers éléments du plan promotionnel seront également testés. L’équipe chargée des Mondiaux d’Åre 2019 s’est fixée des objectifs ambitieux pour cet événement phare et est décidée à faire bonne impression. Niklas Carlsson, PDG d’Åre 2019, a commenté : « Les finales de la Coupe du Monde sont toujours un événement majeur du calendrier alpin, mais les accueillir à Åre moins d’un an avant les prochains Mondiaux FIS leur a donné encore davantage d’importance pour nous en tant qu’organisateurs. La semaine des finales va susciter l’enthousiasme de notre communauté et de toute la région de Jämtland. Mais plus important encore, elle nous offre la chance unique d’effectuer une répétition générale pour 2019. Nous voulons en particulier tester le parcours de vitesse féminin qui n’a pas servi depuis 2007. C’est un excellent tracé et nous sommes impatients de voir les athlètes s’y mesurer.»
Åre, indissociable du ski alpin
Åre a un long passé d’organisateur de Coupe du Monde FIS. C’est en effet dès 1969 que son club de slalom accueille sa première course de Coupe du Monde. À l’époque du légendaire Ingemar Stenmark, vainqueur cinq années consécutives à Åre, entre 1977 et 1981, les courses attiraient jusqu’à 30'000 spectateurs. À ce jour, la station a accueilli plus de 100 événements de Coupe du Monde FIS. Åre, un des meilleurs sites d’entraînement au monde, est le berceau incontestable du ski alpin en Suède. Lors d’une saison hivernale normale, la station reçoit plus de 6000 compétiteurs pour un total de 25'000 journées d’entraînement ! Elle compte en outre de plus de 1000 heures de remontées spécifiquement réservées à l’entraînement. L’aire de compétition d’Åre, aussi connue comme l’arène alpine nationale de Suède, est uniquement affectée à la course et à l’entraînement. Avec les tunnels spéciaux et les transitions de piste sans croisement, touristes et coureurs peuvent chaque jour profiter de la station simultanément et en toute sécurité. L’arène de course est dotée de filets de sécurité permanents et d’un des systèmes d’enneigement les plus efficaces et écologiques au monde.

Domaine skiable d’Åre.
Skistar, un leader dans le business des stations de ski
SkiStar, société gérante de la station d’Åre, dirige les cinq plus grandes stations de ski scandinaves : Sälen, Åre et Vemdalen en Suède, et Trysil et Hemsedal en Norvège. Elle exploite en outre St. Johann in Tirol, en Autriche, et la piste urbaine d’Hammarbybacken à Stockholm, hôte du City Event de la Coupe du Monde FIS qui se déroulera pour la troisième fois le 30 janvier 2018. Conjointement avec l’Association suédoise de ski, Ski-Star possède l’entreprise chargée d’organiser les Mondiaux 2019, les finales 2018 et les épreuves de slalom de la ville de Stockholm. SkiStar s’attache à accroître l’intérêt pour le ski en tant que sport, le positionnement international de la station et sa propre marque de leader dans le domaine du ski. Après les Mondiaux 2007, le nombre de visiteurs internationaux à Åre et dans d’autres destinations SkiStar a augmenté de manière significative. Aujourd’hui, approximativement un tiers des visiteurs d’Åre viennent de l’étranger, notamment de Norvège. Le respect de l’environnement constitue une autre priorité de l’activité de Ski-Star. En 2013, Åre est devenue l’une des premières stations de ski d’Europe du Nord à recevoir une certification ISO pour la gestion environnementale (ISO 14001) et pour l’assurance qualité (ISO 9001). SkiStar a également fait parler d’elle en introduisant les premières dameuses écologiques en Scandinavie. En 2012, la ville d’Åre a été désignée comme l’une des cinq destinations de développement durable par l’Agence suédoise pour la croissance économique et régionale.
Un emblème : le téléphérique d’åre
Le célèbre téléphérique d’Åre est un emblème qui distingue la station de ses homologues scandinaves. Si vous apercevez un téléphérique, pas de doute, vous êtes à Åre ! Celui-ci utilise quatre pylônes, quatre câbles porteurs et deux câbles tracteurs. Chaque câble porteur pèse 44 tonnes et est isolé pour empêcher toute déformation. Lorsque le téléphérique fut achevé en 1976, il s’agissait probablement du symbole le plus évident du « projet Åre », initié par le gouvernement suédois en 1972 et visant à offrir à tous les mêmes chances d’atteindre le sommet. L’objectif était de permettre à tout le monde d’aller skier, ou du moins de rejoindre le haut de la montagne, ce qui explique pourquoi l’accessibilité a toujours fait partie intégrante du téléphérique. Encore aujourd’hui, le Kabinbanan transporte les usagers au sommet du mont Åre. Certaines des autres remontées sont probablement plus efficaces, car le nombre total d’heures investies en dégivrage, réparation et maintenance du téléphérique est considérable. En revanche, aucune autre dans la région n’a autant de valeur. Il est toutefois prévu de remplacer la structure vieille de 45 ans dans un avenir proche — enfin, si les résidents le permettent !
Sur le chemin des pèlerins
Les contreforts du mont Åre sont peuplés depuis plus de 1000 ans. Åre et sa vallée ont servi de passage et de lieu de rencontre central depuis le Moyen Âge. Au début du premier millénaire, la zone autour d’Åre était habitée par les Vikings. On peut le constater dans les noms des villages alentour, comme Fröå et Ullå, qui dérivent des noms de deux divinités nordiques. Le XIIe siècle a vu la construction de l’ancienne église d’Åre. Saint Olaf le Saint avait une grande influence sur le village qui, pendant des siècles, était traversé par les pèlerins pour rejoindre Trondheim, en Norvège. Les Samis se sont installés au milieu du XVIIe siècle pour profiter des pâtures luxuriantes pour rennes. Le tourisme à Åre, une région de mines de cuivre à l’origine, a commencé à croître avec l’installation de la liaison ferroviaire avec Trondheim en 1882 et représente désormais la principale source de revenus de la population. La station compte actuellement plus de 32'000 lits et reçoit environ un demi-million de visiteurs chaque année.
Un joyau nordique
Encore aujourd’hui, Åre demeure un petit village de seulement 1400 résidents permanents. Son éventail de bars, restaurants et boîtes de nuit est cependant impressionnant. Les chefs du coin mettent un point d’honneur à servir des spécialités de la région. Assurez-vous de goûter aux délices locaux comme le renne fumé, la truite, l’élan ou l’omble chevalier séché. Sans oublier les desserts à base de mûres arctiques, ces baies dorées que l’on ramasse dans les montagnes environnantes à la fin de l’été. Le plus célèbre restaurant d’Åre est le Fäviken Magasinet, considéré comme l’un des meilleurs au monde. Pour y obtenir une table, il faut cependant réserver des mois à l’avance, car la demande est forte pour une capacité de 12 couverts seulement… Åre est à la fois originale et unique. Moderne et accueillante. Elle offre des conditions de ski alpin optimales, un ski de loisir fort agréable, une belle nature, des paysages fantastiques, et bien plus encore…
Åre a un long passé d’organisateur de Coupe du Monde FIS. C’est en effet dès 1969 que son club de slalom accueille sa première course de Coupe du Monde.
«Åre est un lieu qui m’est cher. J’y ai remporté ma première grande victoire en décrochant deux médailles d’or aux Championnats du Monde 2007 : la première en descente et la seconde en slalom géant, quelques jours plus tard. Ce fut l’un des temps forts de ma carrière.»
Aksel Lund Svindal

Sommaire
Magazines