5

Evénements de la coupe du monde

Scroller
pour explorer
Fis alpine ski
world cup
2017/2018
Sölden, autriche
femmes: 28.10.2017 slalom géant hommes: 29.10.2017 slalom géant
Levi, finlande
femmes: 11.11.2017 slalom hommes: 12.11.2017 slalom
Killington, usa
femmes: 25–26.11.2017 slalom géant, slalom
Lake louise, canada
femmes: 01–03.12.2017 descente, super-g hommes: 25–26.11.2017 descente, super-g
Beaver creek, usa
hommes: 01–03.12.2017 descente, super-g, slalom géant
Saint-moritz, suisse
femmes: 08–10.12.2017 super-g, combiné
Val d’isère, france
femmes: 16–17.12.2017 descente, super-g hommes: 09–10.12.2017 slalom géant, slalom
Val gardena/gröden, italie
hommes: 15–16.12.2017 descente, super-g
Alta badia, italie
hommes: 17–18.12.2017 slalom géant, parallèle (nuit)
Courchevel, france
femmes: 19–20.12.2017 slalom géant, parallèle
Madonna di campiglio, italie
hommes: 22.12.2017 slalom (nuit)
Lienz, autriche
femmes: 28–29.12.2017 slalom géant, slalom
Bormio, italie
hommes: 28–29.12.2017 descente, combiné
Oslo, norvège
femmes/hommes: 01.01.2018 parallèle (city event)
Zagreb, croatie
femmes: 03.01.2018 slalom (nuit) hommes: 04.01.2018 slalom (nuit)
Maribor, slovénie
femmes: 06–07.01.2018 slalom géant, slalom
Adelboden, suisse
hommes: 06–07.01.2018 slalom géant, slalom
Flachau, autriche
femmes: 09.01.2018 slalom (nuit)
Wengen, suisse
hommes: 12–14.01.2018 descente, slalom, combiné
Bad kleinkirchheim, autriche
femmes: 13–14.01.2018 descente, super-g
Kitzbühel, autriche
hommes: 19–21.01.2018 descente, super-g, slalom
Cortina d’ampezzo, italie
femmes: 20–21.01.2018 descente, super-g

Kronplatz, italie
femmes: 23.01.2018 slalom géant
Schladming, autriche
hommes: 23.01.2018 slalom (nuit)
Lenzerheide, suisse
femmes: 03–04.03.2018 super-g, combiné
Stockholm, suède
femmes/hommes: 30.01.2018 parallèle (city event)
Garmisch-partenkirchen, allemagne
femmes: 03–04.02.2018 descente hommes: 27–28.01.2018 descente, slalom géant
Crans-montana, suisse
hommes: 03–04.03.2018 slalom géant, slalom
Kranjska gora, slovénie
femmes: 09–10.03.2018 slalom géant, slalom
Ofterschwang, allemagne
femmes: 09–10.03.2018 slalom géant, slalom
Kvitfjell, norvège
hommes: 10–11.03.2018 descente, super-g
Åre, suède
femmes/hommes: 14–18.03.2018 finales descente, super-g, slalom géant, slalom, parallèle (événement par équipe nationale)

Sölden
autriche
Depuis octobre 1993, la station de Sölden a lancé déjà à plusieurs reprises la saison Coupe du Monde sur son imposant glacier de Rettenbach situé à 3000 mètres d’altitude. Un public nombreux, une piste sélective et un spectacle passionnant ont permis au Comité d’organisation de mettre sur pied un véritable événement sportif. Des centaines de journalistes se rendent chaque année dans la vallée de l’Ötztal, célèbre dans le monde entier depuis 1991 à la suite de la découverte, sur un des glaciers voisins, des restes congelés d’un voyageur de l’époque préhistorique. La plupart des grands spécialistes de slalom géant se sont déjà imposés sur la vertigineuse piste du Rettenbach, y compris l’Américaine Mikaela Shiffrin qui a gagné le slalom géant en 2014.
Lake louise
canada
Lake Louise est devenue une des étapes préférées des coureurs de la Coupe du Monde qui apprécient la nature et le calme de cette partie du Parc National de Banff. Tous logés dans le même hôtel − l’imposant Fairmont Château Lake Louise, situé au bord du magnifique lac Louise − ils se croisent régulièrement lors des repas pris dans la même salle. Cette région qui fait partie des sites choisis par l’Unesco dans sa catégorie Héritage Mondial accueille l’élite internationale depuis mars 1980, lorsque la toute première descente Coupe du Monde s’y déroula en fin de saison. A cette époque, les Crazy Canucks, ce groupe de descendeurs canadiens particulièrement audacieux, avaient déjà fêté de nombreuses victoires dans les classiques des Alpes, mais ils rêvaient de courir enfin chez eux. Cette course représentait un de leurs plus beaux succès.
Beaver creek
usa
Le rendez-vous de Beaver Creek s’est établi au fil des ans comme un des moments forts du début de saison, grâce notamment au tracé spectaculaire de la descente de Birds of Prey construite pour les Championnats du Monde de 1999. Depuis sa première édition de 1997, cette épreuve phare de la Vail Valley Foundation fascine autant le public que les coureurs qui rêvent de s’y imposer − une tâche particulièrement ardue compte tenu de la difficulté de la piste qui comprend des passages vertigineux dignes des classiques du mois de janvier. Cette partie du Colorado, qui a accueilli les Championnats du Monde de ski alpin en 2015, avec la station voisine de Vail, est une des rares à avoir accueilli toutes les disciplines au cours des dernières années, organisant jusqu’à six courses en dix jours comme ce fut le cas en 2011.
Val d’isère
france
La station de Val d’Isère, située à 1850 mètres d’altitude, est depuis longtemps un des hauts-lieux du ski alpin en France. Devenue célèbre après les exploits de l’enfant du pays, Henri Oreiller, à Saint-Moritz en 1948, ce village de montagne n’a ensuite cessé de se développer et d’innover. Une course internationale y fut organisée dès 1955. Appelée Critérium de la Première Neige, elle eut longtemps lieu au début du mois de décembre sur les pistes de La Daille, situées à l’entrée de la commune. Depuis la saison 1968/1969, l’épreuve est devenue un rendez-vous incontournable de la Coupe du Monde. ­Longines y a également organisé la course des ­Longines Future Ski Champions, lors de laquelle se sont affrontés, en conditions réelles de Coupe du Monde, les meilleurs skieurs internationaux de moins de 16 ans en 2013 et les meilleures skieuses internationales de moins de 16 ans en 2014.
Val gardena
italie
Après avoir organisé sa première descente Coupe du Monde en février 1969, puis les Championnats du Monde en 1970, la station de Val Gardena s’est établie comme un rendez-vous incontournable du mois de décembre grâce à sa superbe piste de la Saslong sur laquelle se disputent dorénavant les premières épreuves de vitesse européennes de la saison. Cette accueillante vallée des Dolomites où l’on parle aussi le ladin est une des premières régions touristiques de la province autonome de l’Alto Adige (aussi appelée Südtirol par ses habitants). On peut se rendre à ski dans le domaine voisin de l’Alta Badia (Corvara, La Villa, Colfosco, San Cassiano, Badia, La Valle) situé de l’autre côté du col de Gardena. Le slalom géant couru sur la sélective piste de la Gran Risa est un des plus prestigieux de la saison.
Adelboden
suisse
Organisé durant de longues années en semaine, juste avant ou après le Lauberhorn de Wengen, le classique slalom géant des Journées internationales de ski d’Adelboden est devenu un rendez-vous particulièrement populaire depuis que le comité Coupe du Monde lui a octroyé un week-end entier juste avant le prestigieux rendez-vous de Wengen. La fameuse piste du Chuenigsbergli accueille maintenant également un slalom tout aussi passionnant à suivre pour les dizaines de milliers de spectateurs qui se pressent chaque année autour du tracé et de l’aire d’arrivée. La compétition phare de l’Oberland bernois lancée en 1955 par un ancien vainqueur du Lauberhorn, Fred Rubi, directeur de l’Office du tourisme de la station à cette époque, est devenue un objectif majeur des spécialistes des disciplines techniques. Une victoire à Adelboden représente une véritable consécration pour les meilleurs d’entre eux.
Wengen
suisse
De toutes les compétitions du calendrier Coupe du Monde, le Lauberhorn de Wengen est la plus ancienne et peut-être la plus difficile à remporter. C’est en 1930 que débuta cette mythique épreuve imaginée par Ernst Gertsch, un passionné de ski alpin et originaire de ce petit village de montagne, accessible uniquement en train. Partant de la pointe du Lauberhorn situé au-dessus de la gare ferroviaire de la Kleine Scheidegg dominée par les imposants et majestueux sommets de l’Eiger, de la Jungfrau et du Mönch, la longue piste de descente serpente sur plus de quatre kilomètres et demi jusqu’à l’arrivée située mille mètres plus bas sur un petit faux plat. Des milliers de spectateurs bordent la piste en face du spectaculaire Hundschopf (« Tête de Chien ») ; un saut vertigineux que tous les concurrents apprécient. Le parcours du slalom est lui aussi très sélectif, si bien que les noms de champions célèbres sont inscrits dans le « Livre d’or » de ce grand monument du circuit alpin.
Kitzbühel
autriche
Kitzbühel constitue chaque hiver un rendez-vous incontournable de la saison de ski alpin à tous les niveaux, du fait des fameuses épreuves du Hahnenkamm, qui attirent des dizaines de milliers de spectateurs dans l’ancienne cité médiévale du Tyrol. Les descendeurs rêvent ainsi de triompher sur la piste mythique de la Streif (« Le Ruban »), alors que les spécialistes du slalom vénèrent le sinueux tracé du Ganslernhang, également unique dans son genre. Outre la gloire et la fierté d’entrer dans le prestigieux palmarès de cet événement créé en 1931, les vainqueurs ont également la joie de voir leur nom inscrit sur une des cabines rouges de la fameuse Hahnenkammbahn, la télécabine qui dessert la piste légendaire depuis 1928. ­Longines est par ailleurs aujourd’hui partenaire du célèbre KitzCharityTrophy, une course caritative qui invite des professionnels du ski et des célébrités de domaines variés à se mesurer sur une section de la célèbre Streif.
Schladming
autriche
Devenue destination renommée pour les sports d’hiver à partir du XIXe siècle, la station de ski de l’ancienne ville minière de Schladming se situe à l’ouest de la province de Styrie. Comme la plupart des stations autrichiennes, elle se trouve à moins de 1000 mètres d’altitude et prend ses aises dans la large vallée de l’Enns, hérissée de petits sommets boisés et d’un seul haut massif – le Dachstein – couronné d’un glacier. Après avoir organisé les Championnats du Monde une première fois en 1982, Schladming a remporté tous les suffrages en 2013, confirmant ainsi son niveau de classe mondiale. Irrégulière dans l’accueil des épreuves de Coupe du Monde entre 1973 et 1990, elle a ensuite trouvé sa formule phare et a misé sur une compétition nocturne, dont le succès a été immédiat dès sa première édition en 1997. Course de référence pour les spécialistes du slalom, elle est considérée comme l’une des plus exigeantes de la saison.
Garmisch-partenkirchen
allemagne
Haut-lieu des sports d’hiver en Bavière, la charmante ville de Garmisch-Partenkirchen fait partie depuis longtemps du circuit international du ski alpin. Les premières épreuves alpines des Jeux d’hiver ont ainsi eu lieu en 1936 dans cette bourgade située à moins d’une heure en voiture de Munich. Depuis les années 50, les célèbres épreuves de l’Arlberg-Kandahar font régulièrement étape dans la station qui a également mis sur pied les Championnats du Monde FIS en 1978 et 2011. L’avènement de la Coupe du Monde en 1967 a renforcé la position de la prestigieuse station allemande dans le circuit international. Et, depuis les spectaculaires descentes de janvier 1973 disputées sur une piste verglacée, Garmisch-Partenkirchen est régulièrement inscrite au calendrier de la Coupe du Monde et non plus seulement tous les cinq ans comme autrefois.
St. moritz
suisse
La station grisonne a accueilli avec succès les finales de la Coupe du Monde 2015/2016 et les Championnats du Monde de ski alpin qui se sont courus sur les magnifiques pistes de Corviglia en 2017. Petite ville de l’Engadine fréquentée par des centaines de milliers de touristes chaque hiver − et parmi eux des visiteurs de marque qui apprécient ses palaces − Saint-Moritz reste très attachée au sport de compétition pratiqué sous de nombreuses formes sur les montagnes avoisinantes ou sur son grand lac gelé l’hiver. Célèbre depuis longtemps pour ses courses de chevaux sur la neige, sa piste de bobsleigh ou son Cresta Run réservé aux courageux athlètes du skeleton, la station est également un des hauts-lieux du ski alpin de compétition. De nombreuses épreuves internationales y ont eu lieu depuis les années 20.
Åre
suède
Åre a un long passé d’organisateur de Coupe du Monde FIS. C’est en effet dès 1969 que son club de slalom accueille sa première course de Coupe du Monde. À l’époque du légendaire Ingemar Stenmark, les courses attiraient jusqu’à 30'000 spectateurs. À ce jour, la station a accueilli plus de 100 événements de Coupe du Monde FIS. Åre, un des meilleurs sites d’entraînement au monde, est le berceau incontestable du ski alpin en Suède. Lors d’une saison hivernale normale, la station reçoit plus de 6000 compétiteurs pour un total de 25'000 journées d’entraînement ! Elle profite en outre de plus de 1000 heures de remontées spécifiquement réservées à l’entraînement. Après une pause de neuf ans, les finales de la Coupe du Monde FIS feront leur retour à Åre du 14 au 18 mars 2018 : une répétition générale des Championnats du monde FIS de ski alpin qui se tiendront en 2019.
Sommaire
Magazines