E-Shop
picture E-Shop
Montres
picture Montres
Points de vente
picture Points de vente
L'univers de Longines
picture L'univers de Longines
L'entreprise
picture L'entreprise

Search

10

interview avec
aksel lund svindal

Scroller
pour explorer
interview avec aksel lund svindal
Invité à s’exprimer lors de la remise des diplômes des apprentis des entreprises et marques de Swatch Group le 27 juin dernier, l’Ambassadeur ­Longines de l’Elégance Aksel Lund Svindal a saisi cette opportunité pour se rendre au siège de la marque au sablier ailé. L’occasion pour le skieur norvégien de revenir sur son partenariat de longue date avec ­Longines, ses défis sportifs et ses aspirations futures.
Vous avez pu visiter la compagnie horlogère longines aujourd'hui. Quel a été votre sentiment de voir de l'intérieur la marque avec laquelle vous êtes associé ?
Je travaille depuis de nombreuses années avec Longines et je connais bien les équipes de direction. Longines ressemble davantage à une grande famille qu’à une entreprise. Visiter les locaux permet de mieux comprendre les valeurs défendues par la marque et son histoire. Longines s’appuie sur des années et des générations d’expérience.
Vous êtes ambassadeur longines de l'élégance depuis 2007. Avez-vous une anecdote ou une expérience en particulier que vous souhaiteriez partager ?
J’avais visité la ligne de production par le passé et il était très intéressant d’assister à la fabrication des montres. J’ai même pu essayer d’assembler moi-même certaines parties. Je n’ai rien fait de très compliqué, mais cela m’a permis d’avoir une idée du travail que cela demande. C’est incroyable de voir toutes ces pièces minuscules s’assembler pour former le mouvement d’une montre. Et tout est fait principalement à la main, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Cela requière donc une très grande attention au détail. J’étais vraiment intéressé et très heureux d’essayer.
Avez-vous une montre favorite parmi les collections longines ?
Je suis vraiment fasciné par l’histoire de Longines et j’ai donc un faible pour les pièces de la collection Heritage. Je ne pourrais pas en choisir une en particulier, mais j’aime les montres qui ont une riche histoire.
Vous avez été invité à vous exprimer lors de la remise des diplômes des apprentis de swatch group. Quel message souhaitiez-vous faire passer à ces jeunes gens ?
En fait, le temps était le fil conducteur de la soirée. Il y avait deux choses dont j’avais vraiment envie de parler. Tout d’abord, le fait que je pratique un sport chronométré au centième de seconde près. En ski alpin, le chronométrage n’est jamais remis en question, personne ne doute de sa précision. On peut toujours compter sur le chronomètre. C’est la base de toute compétition. L’autre sujet que je voulais aborder est le fait que j’ai appris au fil des années que le temps est une ressource extrêmement précieuse. Dans la vie, on dispose d’une certaine quantité de temps et ce qu’on en fait est primordial. On peut toujours avoir plus si on est très intelligent ou très riche. Mais personne ne peut avoir plus de temps. Il faut donc faire attention à ce que l’on fait de sa vie. Le temps n’est pas infini et on ne peut pas tout faire, mais il faut en profiter au maximum.
Quelle vision avez-vous de l'engagement de longines dans le ski alpin ? Qu'est-ce qu'un partenaire comme longines peut apporter à ce sport ?
Longines dispose d’une longue expérience en chronométrage. Les courses ne seraient pas pareilles si les gens commençaient à douter de la fiabilité de celui-ci. Aujourd’hui, tout le monde sait que ce point est irréprochable et personne ne le remet en question. Longines est également une marque porteuse d’une tradition longue et saine. La société existe depuis longtemps et a encore de belles années devant elle. Longines et le monde du ski ont donc de nombreuses valeurs en commun : bâtir son futur, rester « sain » et se dépasser pour atteindre ses objectifs.
Longines est le partenaire officiel de la station de ski suisse de saint-moritz où se déroulent les championnats du monde de ski alpin 2017 et dont longines est le partenaire et le chronométreur officiel. Est-ce que saint-moritz a une signification spéciale pour vous ?
Les Championnats du Monde de ski alpin de Saint-Moritz en 2003 ont été en fait le premier grand événement auquel j’ai participé. À cette époque, je n’imaginais pas un instant que j’accéderais aussi rapidement aux Championnats. J’étais jeune et j’ai fait quelques bonnes courses, et même si je n’ai remporté aucune médaille, j’en garde de très bons souvenirs.
Qu'est-ce qui rend les championnats du monde de ski alpin si spéciaux ?
Nous avons la chance de pratiquer un sport comprenant des épreuves vraiment incroyables comme Wengen ou Kitzbühel. Il y a donc énormément de bonnes courses, mais les Championnats du Monde sont à part. On sent bien que l’événement est spécial lorsqu’on arrive dans la ville organisatrice. L’atmosphère y est incroyable et de nombreuses activités y sont organisées. C’est un « spectacle » de qualité pour les spectateurs comme pour les athlètes. Le fait que les hommes et les femmes concourent dans la même compétition rend également ces championnats particuliers. J’ajouterais aussi l’anticipation des athlètes, impatients d’en découdre pour remporter la médaille d’or.
Aksel
Lund
Svindal
Sommaire
Magazines