Autres disciplines

Scroller
pour explorer
Événement sportif majeur organisé tous les quatre ans, les FEI World Equestrian Games™ réunissent huit Championnats du Monde d’équitation sur un site unique. Toutes les disciplines de la FEI – saut d’obstacles, dressage et para-dressage, concours complet, attelage, endurance, voltige en cercle et reining – sont au programme des compétitions qui seront agrémentées de démonstrations et d’expositions. L’édition 2018 des FEI World Equestrian Games™ se déroulera à Mill Spring, Caroline du Nord (États-Unis), sur treize jours, du 11 au 23 septembre 2018, au Tryon International Equestrian Center.

Les FEI World Equestrian Games™ 2018 sont précédés d’épreuves préparatoires pour chaque discipline: une phase majeure d’un tel événement qui permet aux organisateurs de vérifier leurs préparatifs et aux cavaliers de «tâter le terrain». Longines est très fière d’être le Chronométreur Officiel des deux semaines de spectacle sportif exceptionnel que devraient offrir ces jeux.
Aperçu des différentes compétitions et calendrier des événements :
Saut d’obstacles
Le parcours du saut d’obstacles des FEI World Equestrian Games™ de Tryon 2018 sera dessiné par le célèbre Irlandais Alan Wade, qui a déjà tracé les parcours de certains des concours les plus prestigieux au monde.

Calendrier :
19 septembre : premier tour
20 septembre : qualifications individuelles
21 septembre : épreuve par équipe et remise des médailles
23 septembre : finales individuelles et remise des médailles
Dressage
Le dressage se déroulera dans le nouveau stade de 25’000 places et comportera trois catégories : Grand Prix, Grand Prix Special et, l’apothéose, Grand Prix Freestyle. Le dressage libre est une épreuve en musique (choisie par le cavalier) où les chevaux réalisent en rythme des chorégraphies incroyablement compliquées.

Calendrier :
12 septembre : qualifications individuelles (Grand Prix)
13 septembre : qualifications individuelles (Grand Prix)
14 septembre : compétition individuelle et remise des médailles (Grand Prix Special)
16 septembre : compétition individuelle et remise des médailles (Grand Prix Freestyle)
Para-dressage
Le para-dressage suit les mêmes règles fondamentales que le dressage classique, à la différence près que les cavaliers sont répartis en différents «grades» selon leur niveau de handicap. Cette discipline est celle qui montre de la façon la plus éclatante le lien, la confiance et la communication exceptionnels qui existent entre un cheval et son cavalier. Ce sport paralympique est toujours un remarquable rappel de la force de l’esprit humain. Selon leur grade, les cavaliers du para-dressage doivent passer plusieurs épreuves regroupant différents degrés de mouvements (comme des mouvements au pas, au trot et au petit galop) de façon similaire à un dressage classique.




Calendrier :
18 septembre : jour 1 de la compétition individuelle et remise des médailles
19 septembre : jour 2 de la compétition individuelle et remise des médailles
20 septembre : jour 1 de la compétition par équipe
21 septembre : jour 2 de la compétition par équipe et remise des médailles
22 septembre : dressage libre et remise des médailles
Concours complet
Le concours complet est une formidable combinaison de dressage, de cross et de saut d’obstacles, se déroulant sur trois jours avec le même cheval tout au long de la compétition. Souvent désigné comme le triathlon de l’hippisme, le concours complet est l’épreuve qui révèle toutes les qualités équestres et athlétiques du cheval et du cavalier.

Calendrier :
13 septembre : jour 1 du dressage
14 septembre : jour 2 du dressage
15 septembre : cross
16 septembre : saut d’obstacles et remise des médailles
Attelage
Le concours d’attelage est une discipline intense dans laquelle une voiture est tirée par quatre chevaux (attelage à quatre). Elle regroupe trois compétitions étalées sur trois jours: dressage, marathon et mania­bilité. Quatre personnes sont nécessaires pour diriger la voiture; ce qui fait de l’attelage l’un des sports hippiques les plus spectaculaires et les plus excitants. Il est une incroyable démonstration de force et d’endu­rance des chevaux, mais aussi des meneurs.

Calendrier :
21 septembre : dressage
22 septembre : marathon
23 septembre : maniabilité
Endurance
L’endurance est une épreuve contre la montre sur longue distance qui teste la vitesse et l’endurance du cheval et du cavalier, mais aussi leur capacité à optimiser leurs pas et leur navigation sur des terrains accidentés. Elle est le test ultime d’union entre un cheval et son cavalier. Cette épreuve comporte des contrôles vétérinaires et des périodes de repos obligatoires qui garantissent le bien-être du cheval et du cavalier tout au long des 160 kilomètres du parcours.

Calendrier :
12 septembre : compétition d’endurance
13 septembre : remise des médailles
Voltige
La voltige peut être décrite comme de la gymnastique à dos de cheval. Cet art équestre est pratiqué depuis longtemps dans les cirques, mais ses origines ont au moins deux mille ans. La voltige est un lien harmonieux entre le cheval et l’athlète qui se manifeste dans des acrobaties époustouflantes de talent et de précision.
Tous les enchaînements de voltige – individuels, par équipe et libres – sont réalisés sur un cheval longé galopant en cercle. Les concurrents sont jugés sur leur aisance à exécuter des mouvements imposés démontrant force, souplesse et sens de l’équilibre. Les chevaux sont des membres importants de l’équipe et voient, tout comme leurs cavaliers gymnastes, leur performance jugée.

Calendrier :
18 septembre : programme imposé par équipe et individuel
19 septembre : programme libre par équipe (avec «pas de deux» libre) et remise des médailles
20 septembre : programme technique individuel, programme libre par équipe et «pas de deux» libre, remise des médailles
22 septembre : programme libre individuel et par équipe et remise des médailles
Reining
Le reining trouve ses origines dans le travail des chevaux et des cava­liers pour conduire les troupeaux. Évaluée par un jury, cette épreuve montre les qualités athlétiques des chevaux de ranch dans une arène. Avec ses performances individuelles agrémentées de cercles rapides, de changements de pied à la volée, de pivots, d’arrêts glissés, le reining est l’un des sports équestres les plus excitants et la seule discipline western des FEI World Equestrian Games™.

Calendrier :
12 septembre : sessions 1 et 2 par équipe et remise des médailles
13 septembre : qualifications individuelles
15 septembre : finale individuelle et remise des médailles
Le centre de Tryon dispose de douze arènes utilisables par tout temps, y compris une arène éclairée offrant une capacité de 12'000 spectateurs et 1500 places VIP, une arène couverte pour 5000 spectateurs et un parcours de cross de niveau mondial qui accueillera les compétitions de concours complet et d’attelage.
Dubaï a accueilli une nouvelle édition exceptionnelle de la
HH Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum Endurance Cup présentée par Longines
« La célèbre marque horlogère suisse Longines a présenté une nouvelle édition exceptionnelle de la HH Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum Endurance Cup, qui s’est déroulée en janvier au Dubai International Endurance City. Cet événement international a réuni certains des plus grands noms du monde de l’endurance équestre sur une distance de 160 km.
Celui-ci
a débuté à l’aube et a compté cinq étapes de longueur décroissante sur la piste dédiée du Dubai International Endurance City. Le gagnant Saif Almazrouei, qui a décroché la victoire sur Nopoli Del Ma, s’est vu récompensé d’une élégante montre Longines pour
ses
performances remarquables.»
Dressage
Finale de la FEI World Cup™ Dressage
2018 – Paris
En tant que Partenaire en titre et Chronométreur Officiel de la FEI World Cup™ Dressage Final, Longines a été fière de remettre une montre à Isabell Werth (GER), qui a remporté le titre avec sa monture Weihegold OLD lors de la finale qui s’est tenue le samedi 14 avril 2018 à Paris. La cavalière américaine Laura Graves et l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl, qui ont respectivement occupé la deuxième et la troisième place, ont également été récompensées par une montre Longines.
Investir dans l’avenir:
Longines devient partenaire en titre des
FEI European Championships for Young Riders, Juniors and Children
Du 9 au 15 juillet 2018, Fontainebleau, en France, accueillera les Longines FEI European Championships for Young Riders, Juniors and Children. Pour la première fois, Longines participe en qualité de partenaire en titre à cet événement de grande envergure, qui valorise les compétences et le potentiel des étoiles montantes de tout le continent. Ces championnats ont lancé la carrière des grands noms d’aujourd’hui.
Aujourd’hui, l’accompagnement des jeunes est sur toutes les lèvres. Niveau olympique ou jeunes pousses, chaque sport en a plus conscience que jamais: impliquer, stimuler et soutenir les jeunes est l’option idéale pour forger l’avenir. Cet été, les Longines FEI European Championships for Young Riders, Juniors and Children attireront un large panel de jeunes talents du monde équestre, portés par leurs espoirs et leurs rêves d’atteindre les sommets. Longines est ravie de leur apporter son soutien en tant que partenaire en titre de cet événement, qui se tiendra au Grand Parquet, un site idyllique de 26 hectares au cœur de la forêt de Fontainebleau, en France.

Les compétitions porteront sur trois disciplines: dressage, saut d’obstacles et concours complet. En dressage et en saut d’obstacles, les participants pourront décrocher des médailles individuelles ou par équipe dans trois catégories (enfants, juniors et jeunes cavaliers), tandis que le concours complet sera exclusivement ouvert aux juniors et aux jeunes cavaliers. La catégorie Enfants correspond aux âges de 12 à 14 ans, les Juniors de 14 à 18 ans et les Jeunes Cavaliers de 16 à 21 ans. Tous les compétiteurs doivent satisfaire aux critères de qualification, afin de garantir que seuls les jeunes les plus expérimentés et les plus talentueux relèvent le défi.

Le plus ancien des championnats est le Junior Jumping, créé en 1952. Seules deux nations s’étaient présentées à l’inauguration à Ostende, en Belgique. Le pays organisateur avait remporté la compétition par équipe. En 1953, quatre pays participèrent, puis six en 1955, huit en 1958 et dix en 1959. En 1973, les Junior European Jumping Championships étaient bien établis: au total, seize nations y participèrent.
Dès le départ, ces compétitions révélèrent des athlètes qui allaient compter parmi les plus célèbres au fil des années. Le légendaire Graziano Mancinelli avait à peine 15 ans lors­qu’il défendit les couleurs de l’Italie en 1952. Deux ans plus tard, il faisait partie de l’équipe médaillée d’or à Rotterdam, aux Pays-Bas. La Britannique Ann Moore fut championne en 1968, le Suisse Markus Fuchs en 1970 et le champion individuel des Jeux de Rio de 2016, le Britannique Nick Skelton, remporta le titre en 1975. L’année dernière, lors des Junior Championships à Samorin, en Slovaquie, le Néerlandais Rowen van de Mheen décrocha le titre Junior en individuel, devant le Britannique Harry Charles, fils du médaillé d’or des Jeux de Londres de 2012, Peter Charles.

Le premier concours Junior European Eventing se disputa en 1967 en Grande-Bretagne, à Eridge, où seuls sept Britanniques et trois Français s’affrontèrent. Ces derniers raflèrent toutes les médailles d’or. Les années suivantes, l’événement rassembla un grand nombre d’étoiles montantes, comme les Britanniques Richard Walker, Virginia Holgate et Karen Straker, ou les Italiens Vittoria Panizzon et Stefano Brecciaroli. La dernière édition du concours complet à Millstreet, en Irlande, a vu la Britannique Isabelle Upton gagner la médaille d’or individuelle, tandis que l’Allemagne remportait le titre par équipe.











L’Allemand Michael Fassbender décrocha la médaille d’or à la première édition des Junior Dressage Championships d’Aix-la-Chapelle, en 1973, pour rester invaincu durant trois années consécutives. Ces championnats se poursuivirent jusqu’en 1980, avant d’être intégrés aux Young Riders. Ils retrouvèrent leur statut de compétition indépendante en 1993. Depuis cette date, la rivalité ancestrale entre l’Allemagne et les Pays-Bas n’a jamais désenflé. L’année dernière, c’est la Néerlandaise Daphne van Peperstraten qui a obtenu le titre Junior en individuel, tandis que l’Allemagne remportait la victoire par équipe.

L’ensemble des Young Riders Championships remonte à 1981, bien que les disciplines aient été organisées en trois lieux différents cette année-là. Un jeune Néerlandais du nom de Jan Tops obtint le tout premier titre de saut d’obstacles à Copenhague, au Danemark. Onze ans plus tard, il devint champion olympique. Aujourd’hui, il compte parmi les acteurs les plus influents de ce sport à travers la création et la gestion du très acclamé Longines Global Champions Tour. Le tableau d’honneur des Young Riders ressemble à un «Who’s Who» du sport d’aujourd’hui: on y compte le Néerlandais Eric van der Vleuten, médaillé d’or en individuel en 1982, le champion olympique français en équipe de Rio 2016 Roger-Yves Bost pour sa victoire en 1983 et son compatriote Patrice Delaveau en 1985. La Britannique Marie Edgar obtint deux victoires consécutives en 1990 et 1991. Le Néerlandais Jeroen Dubbeldam, médaillé d’or olympique à Sydney, en 2000, avait déjà rapporté l’or au pays en 1994. La Grande-Bretagne a remporté le titre par équipe en 2017, tandis que le Suisse Bryan Balsiger tenait le haut du podium en individuel.

Le premier European Young Riders Dressage Championship eut lieu à Rotterdam, aux Pays-Bas. Dès le début, l’Allemagne se montra presque invincible, raflant 22 des 25 médailles d’or individuelles et 22 des 26 titres en équipe. Nicole Uphoff, aujourd’hui quadruple médaillée d’or olympique, fut sacrée championne individuelle en 1987. L’actuelle star allemande Jessica von Bredow-Werndl enregistra deux victoires consécutives remarquables en 2004 et en 2005, avant de devenir l’une des meilleures de sa discipline. Lors des championnats de 2017 à Roosendaal, aux Pays-Bas, l’Allemagne a remporté l’or en individuel et par équipe.
Le Français Olivier Depagne remporta l’or en individuel et la Grande-Bretagne le titre par équipe aux premiers Young Riders Eventing Championships d’Achselschwang, en Allemagne. La superstar britannique, William Fox-Pitt, faisait partie de l’équipe championne en 1988. C’est à Bialy Bor, en Pologne, en 2003, que l’Allemand Michael Jung, le cavalier le plus phénoménal de tous les temps, brilla pour la première fois. Cet été, dans cette discipline, l’Allemagne défendra les deux titres, en individuel et par équipe.

Les Children’s Europeans sont la toute dernière compétition ajoutée au programme des FEI Championships. Le Children’s Jumping fut organisé pour la toute première fois en 2006 à Istanbul, en Turquie. La championne ne fut autre que la nièce de Roger-Yves Bost, la Française Margaux Bost. La Grande-Bretagne, la Belgique et la Pologne ont occupé le podium l’été dernier, tandis que l’Italien Lorenzo Correddu fut sacré champion individuel dans la catégorie Enfant en 2017.

Vidauban, en France, fut le premier site d’accueil des Children’s European Dressage Championships en 2015, lors desquels la Danoise Sofia Hegstrup et l’équipe suisse remportèrent respectivement l’or en individuel et par équipe. Les cavaliers néerlandais dominèrent la scène en 2017 lorsque Sanne Buijs décrocha le titre en individuel tout en contribuant à la victoire en équipe de son pays; un bel accomplissement du haut de ses 12 ans.

Les Longines FEI European Championships for Young Riders, Juniors and Children 2018 n’ont qu’un but: faire grandir les talents et regarder vers l’avenir. À Fontainebleau, cet été, l’avenir se dévoilera une fois de plus…
[Daphne Deschamps]









Sommaire
Magazines