Saut d'obstacles

Scroller
pour explorer
Finale de la
Longines FEI
World Cup™ Jumping
2018 – Paris
La finale de la Longines FEI World Cup™ Jumping 2018 s’est déroulée à Paris, en France, du 10 au 15 avril 2018. La Ville Lumière a accueilli pour un ultime dénouement les meilleurs cavaliers des différentes ligues à travers le monde.
La Longines FEI World Cup™ Jumping représente sans aucun doute le plus beau titre à conquérir, puisqu’elle se dispute sur tous les continents et s’inscrit dans la durée d’une saison entière. Véritable aboutissement de plusieurs mois de compétitions, la finale de cet événement prestigieux se déroule sur plusieurs jours et est ouverte aux trente cavaliers les mieux classés. Le 15 avril 2018, Elizabeth Madden (USA) a remporté le titre très convoité de champions de la Longines FEI World Cup™ Jumping Final 2018 qui s’est tenue à l’AccorHotels Arena de Paris.Les spectateurs présents ont eu le plaisir d’assister à une finale forte en émotions sportives au cours de laquelle le cavalier américain Devin Ryan a terminé à la deuxième place suivi du suédois Henrik von Eckermann. En tant que Partenaire Titre, Chronométreur Officiel et Montre Officielle de cet événement, Longines a fièrement couronné la nouvelle championne du monde et lui a remis, ainsi qu’aux deuxième et troisième, une élégante montre Longines.
DEVIN RYAN, ELIZABETH (BEEZIE) MADDEN ET HENRIK VON ECKERMANN
JOHN MADDEN, ABIGAIL WEXNER, SHEIKH KHALID BIN ABDULLAH AL KHALIFA, SYLVIE ROBERT, JUAN-CARLOS CAPELLI,
LORS DE LA LONGINES FEI WORLD CUP™ JUMPING FINAL 2018 À PARIS, FRANCE
­Longines FEI Jumping World Cup™
­Longines FEI Jumping World Cup™ Western European League
La Longines FEI Jumping World Cup™ Western European League est un circuit de compétitions « indoor » qui a lieu chaque année depuis 1978. Les épreuves sont réparties dans plusieurs pays d'Europe et servent de qualifications pour la grande finale, qui regroupe les cavaliers des différentes ligues à travers le monde. Un suspense intense est garanti lors des différentes étapes qualificatives, car les meilleurs cavaliers concourent pour un nombre limité de places en finale.
­Longines FEI Jumping World Cup™ North American League
La Longines FEI Jumping World Cup™ North American League a été reformatée à l’occasion de la saison 2015/2016. Sept événements se tiennent sur la côte Est et sept sur la côte Ouest, pour un total de quatorze compétitions en Amérique du Nord (USA, Canada et Mexique). Ces diverses étapes servent d’épreuves qualificatives pour la finale de la Longines FEI Jumping World Cup™, où se mesurent les meilleurs cavaliers issus des différentes ligues internationales.
­Longines FEI Jumping World Cup™ China League
La Longines FEI Jumping World Cup™ China League se dispute sur trois étapes distinctes. Sport et élégance sont à l’honneur de cette compétition de prestige qui réunit les meilleurs cavaliers et chevaux de Chine, ainsi que certains des plus grands noms du circuit mondial, avec à la clé, la qualification pour la finale de la Longines FEI Jumping World Cup™.
Le joyau de
la couronne :
Longines est partenaire en titre de la prestigieuse FEI Jumping Nations Cup™
Elle représente l’héritage et la fierté des sports équestres internationaux : suite à l’accord historique signé l’été dernier, la marque horlogère suisse est prête à soutenir la Longines FEI Jumping Nations Cup™ vers un nouvel avenir radieux.
Tout commença lors d’une compétition à Saint-Sébastien, en Espagne, en 1909. Plus d’un siècle plus tard, l’esprit sportif de la Longines FEI Jumping Nations Cup™ perdure. Cette compétition se démarque par la loyauté, la camaraderie et l’honneur national qui la caractérisent. Les jours de compétition, n’importe où dans le monde, il suffit de se mêler l’après-midi à la foule des spectateurs pour sentir la poussée d’adrénaline quand le public hurle ses encouragements aux hommes, aux femmes et aux chevaux remarquables qui portent leurs couleurs.

Alors que Longines rejoint l’aventure cette saison à travers un partenariat à long terme, la compétition, décrite comme «Le joyau de la couronne de la FEI» par son ancienne présidente, la Princesse Haya, entreprend quelques évolutions. C’est son aptitude à se développer et à se moderniser sans jamais perdre de vue ses valeurs fondatrices, tout en acceptant le changement avec enthousiasme, qui a consolidé l’immense popularité de la Longines FEI Jumping Nations Cup™.

À l’origine, la Nations Cup était réservée aux militaires et aux hommes. Les armées de toute l’Europe se mesuraient aux équipes du Canada, du Mexique et des États-Unis dans des lieux emblématiques. Les bons chevaux de la Nations Cup étaient convoités. L’Irlande fournissait la grande majorité des bonnes montures. C’est ainsi que, malgré les grandes difficultés financières du pays qui ont suivi une longue période d’instabilité, il fut décidé de constituer une équipe en 1926. La Nations Cup offrait une vitrine parfaite pour présenter ses richesses, ce qui fut d’ailleurs confirmé lorsque l’armée suisse acheta 75 chevaux lors du Dublin Horse Show estival de la même année.

Les meilleurs cavaliers de la Nations Cup connurent une grande popu­larité. En France, dans les années 1930, ce fut notamment le cas du capitaine Xavier Bizard et de son formidable Honduras, un cheval à l’histoire extraordinaire: capturé et emmené en Allemagne pendant l’occupation en 1940, il fut à nouveau capturé
par les troupes améri­caines, qui le baptisèrent Nipper. Honduras (Nipper) intégra les équipes de saut d’obstacles de l’armée américaine d’Allemagne de l’Ouest, qui remportèrent la Nations Cup à Londres et à Dublin en 1948. Il incarne la survie de ce sport en toutes circonstances.

Depuis que la Nations Cup est passée sous la responsabilité de la Fédération Équestre Internationale en 1930, elle a changé de nom à plusieurs reprises: Queen’s Trophy, President’s Cup ou encore Prince Philip Trophy. Lorsque la compétition s’ouvrit aux cavaliers civils, hommes et femmes confondus, elle n’eut de cesse de se renforcer. Alors que les compétiteurs en uniformes se faisaient de plus en plus rares, la passion et la fierté de représenter son pays ne s’atténua nullement.

Au cours des premières années de la nouvelle ère, la participation fut vivement encouragée dans le monde entier, tandis qu’un système de relégation/promotion fut inauguré. Pour conserver leur position, les équipes du haut du classement devaient désormais faire preuve d’une grande compétitivité, tandis que les équipes moins expérimentées avaient plus de chances de quitter la deuxième division pour gagner leur place parmi les plus grands. L’introduction des finales de la compétition en 2013 fut une nouvelle étape majeure. Auparavant, le titre de la compétition reve­nait au pays ayant accumulé le plus de victoires au cours de la saison. Désormais, les équipes s’affrontent lors d’une dernière compétition décisive au Real Club de Polo à Barcelone, en Espagne, qui ajoute encore aux enjeux de la coupe. Cet événement est devenu une célébration annuelle de ce que la Nations Cup propose de meilleur et rencontre un franc succès auprès des fans comme des compétiteurs.

Les innovations apportées à la Longines FEI Jumping Nations Cup™ 2018 englobent treize qualifications sur trois continents et un nombre d’équipes qui passe de huit à dix dans la Division 1 européenne,



Cette année, la majorité des qualifications aura lieu le dimanche après-midi afin de s’assurer une audience maximale, à la fois sur le site et à la télévision, à l’exception de Dublin, la dernière des huit qualifications de la Division 1 européenne, qui utilisera son créneau habituel du vendredi, le 10 août. Tous les pays de la Division 1 se verront attribuer cinq évé­nements en 2018, lors desquels ils pourront gagner des points de qualification pour la finale. Les cinq résultats seront pris en compte.

En parallèle, la Division 2 européenne a été répartie en quatre groupes. Une seule qualification aura lieu à Budapest (HUN) le 12 août, où neuf équipes s’affronteront pour définir les deux participantes à la finale. Les pays qui se rendront à Budapest seront sélectionnés grâce au système de qualification de la Fédération Equestre Européenne, soumis à l’approbation de la FEI, et grâce au classement de la Longines FEI Jumping Nations Cup™.

La saison 2018 a démarré avec un programme double incroyable en février. À la seule qualification du Moyen-Orient, à Abu Dhabi (UAE), l’équipe de Nouvelle-Zélande a surpris jusque dans ses propres rangs avec une victoire contre l’Irlande à l’issue d’un barrage haletant. À Ocala (USA), l’équipe du Canada est arrivée première grâce à un double sans-faute du légendaire Ian Millar et du champion olympique 2008 Eric Lamaze lors du premier tour des qualifications en trois étapes en Amérique du Nord, Amérique centrale et aux Caraïbes.
Le premier rendez-vous pour la Division 1 européenne a eu lieu en avril à Samorin (SVK), suivi par des épreuves à La Baule (FRA), Saint-Gall (SUI), Sopot (POL), Rotterdam (NED), Falsterbo (SWE), Hickstead (GBR) et Dublin (IRL).

Tout au long de la saison, chaque pays se disputera l’une des 18 places ouvertes pour la finale de la Longines FEI Jumping Nations Cup™, à Barcelone (ESP), en octobre. Organisée dans le superbe cadre du Real Club de Polo, où l’Espagne accueillit les épreuves équestres des Jeux Olympiques de Barcelone, en 1992, la finale est toujours un événement passionnant. Chef d’équipe pour les Pays-Bas, Rob Ehrens avait déclaré l’an dernier, après la victoire de son équipe: « Le dénouement peut s’avérer si serré que la victoire ou la défaite se décide en fonction du dernier athlète de votre équipe. Impossible de voir ce genre de situation dans un autre sport!»

L’année dernière, à l’annonce du nouvel accord de partenariat pendant les Longines FEI European Championships de Göteborg (SWE), Ingmar de Vos, Président de la FEI, déclara: «Ce nouvel accord avec Longines est le plus important de l’histoire de la FEI et peut-être même de l’histoire des sports équestres. En plus, d’assurer l’avenir à long terme de notre série phare par équipe, la Longines FEI Jumping Nations Cup™, il fournit à l’intégralité du secteur un soutien totalement inédit. Nous sommes extrêmement reconnaissants de ce que fait Longines pour le monde équestre et pour la confiance qu’elle accorde à la FEI en tant que partenaire.» [Daphne Deschamps]
Série Longines Masters : Les épreuves phares d’un événement hors norme sur trois continents
Dans l’univers des sports équestres, les Longines Masters Series proposent une expérience culturelle sans égal. Émerveillant les spectateurs des plus grandes capitales culturelles – Paris, Hong Kong et New York – les Longines Masters mettent en avant l’art, la musique et la créativité gastronomique des villes hôtes. Quatre jours de compétition intense mettant en scène les meilleurs cavaliers au monde, et comprenant le Longines Speed Challenge et le Longines Grand Prix. À ceci se sont ajoutées, pour la première fois, lors du Longines Masters de Paris, deux épreuves inédites: la Riders Masters Cup, une compétition innovante de saut d’obstacles opposant les deux nations équestres majeures – les États-Unis et l’Europe – et la Masters Power, une épreuve de puissance au suspense haletant.
Longines Speed Challenge

Véritable championnat du monde de vitesse sur trois continents, l’épreuve fait vibrer les spectateurs en quête d’émotions fortes et de suspense. Créé à Paris en 2010 par EEM, le Longines Speed Challenge est une épreuve atypique caractérisée par un parcours commun aux trois étapes de Paris, Hong Kong et New York. La différence se fait dans le calcul des pénalités : ici, les fautes coûtent 2 secondes au temps du parcours, au lieu des 4 points d’une épreuve de vitesse traditionnelle. Une barre à terre n’engage donc pas de mauvais classement et les cavaliers peuvent toujours espérer combler leur retard en décidant d’accélérer et de couper leurs courbes.

Le Longines Speed Challenge requiert donc une parfaite maîtrise du temps et une infinie précision de la part des cavaliers, deux valeurs chères à Longines, Partenaire Titre et Chronométreur Officiel de la série.
Longines Grand Prix

Épreuve reine des Longines Masters, prisée de tous les cavaliers, le Longines Grand Prix clôture quatre journées de compétitions intenses, spectaculaires et riches en émotions. Un bouquet final haut en couleur où le haut niveau sportif international s’illustre sur la piste mythique de la série Longines Masters.

Technique, le parcours imaginé par les meilleurs chefs de piste de la planète exige des cavaliers et de leurs chevaux une concentration et une harmonie absolue. Le couple doit réaliser un sans-faute à la fois sur le parcours de douze obstacles aux cotes maximales, à 1,60 m, mais également au barrage où le chronomètre devient juge de paix.
Masters Power

Nouveauté lancée au Longines Masters de Paris de 2017, la Masters Power est une épreuve de puissance inédite. Le principe est simple: les cavaliers enchaînent chacun leur tour une ligne de six obstacles dont la hauteur du dernier augmente tant que les cavaliers le franchissent sans faire tomber la barre. La Masters Power est une épreuve spectaculaire qui s’exporte dans les trois villes de la série pour le plus grand bonheur du public.



Riders Masters Cup

La Riders Masters Cup, inaugurée pour la première fois au Longines Masters de Paris, constitue une véritable révolution dans les sports équestres. À l’instar des plus grands événements sportifs internationaux, cette nouvelle compétition propose un spectacle en deux manches alliant performance et stratégie en opposant, lors de duels enflammés par équipe, les deux puissances du saut d’obstacles mondial: l’Europe et les États-Unis. La première manche se joue au barème A – une erreur entraîne une pénalité de 4 points – au chronomètre sur un parcours de type Grand Prix. Elle met à l’honneur la pureté du geste, obligeant les cavaliers à soigner leur parcours afin de ne commettre aucune faute. L’ordre de départ et la composition des duels sont tirés au sort. La seconde manche est une épreuve de vitesse au barème C – une erreur entraîne une pénalité de temps de 3 secondes. Cette dernière électrise quant à elle la foule grâce à des pointes de vitesse impressionnantes, clés de la victoire.
Après une première confrontation survoltée à Paris lors de laquelle l’Europe s’est imposée, la Riders Masters Cup a traversé l’Atlantique pour offrir au public américain une revanche pleine de suspense, et qui a vu cette même équipe d’Europe remporter une deuxième victoire lors de la finale new-yorkaise.
Les Longines Masters
Paris, Hong Kong et New York
Longines Masters de Paris
Pépite européenne de la série sur trois continents, le Longines Masters de Paris est l’étape ouvrant la saison. Elle s’est tenue du 30 novembre au 3 décembre 2017 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte.

Les quatre jours de compétition ont été clôturés par la remarquable victoire du cavalier allemand Daniel Deusser sur Cornet d’Amour durant le Longines Grand Prix.

Julien Epaillard et Cristallo A LM ont également réalisé une incroyable performance, en remportant le très attendu Longines Speed Challenge devant Kevin Staut (FRA) et Lorenzo de Luca (ITA). De plus, grande nouveauté de cette nouvelle série, Longines a été le Partenaire Fondateur de la Riders Masters Cup, une compétition innovante de saut d’obstacles opposant les deux puissances équestres majeures – les états-Unis et l’Europe – sur un principe inédit de duels. La première édition a sacré l’équipe européenne.
Longines Masters de Hong Kong
Du 9 au 11 février 2018, Hong Kong a accueilli le volet asiatique des Longines Masters. Réunissant certains des meilleurs cavaliers et chevaux pour le plus grand plaisir d’un public très nombreux, cet événement de trois jours a proposé un mélange de performances sportives remarquables et de divertissement spectaculaire.

Les Longines Masters de Hong Kong ont été couronnés par la victoire exceptionnelle de Patrice Delaveau sur Aquila HDC lors du très attendu Longines Grand Prix. Le samedi, le Longines Speed Challenge a été remporté par l’Allemand Philipp Weishaupt sur Chacon.





Longines Masters de New York
Après un début de saison particulièrement réussi, les Longines Masters se sont achevés – pour la première fois de leur histoire – à New York, le 29 avril. Le suspense était à son comble après quatre jours de compétition intense dans le NYCB LIVE, nouvelle appellation du Nassau Veterans Memorial Coliseum, fraîchement rénové. L’Américain McLain Ward, montant Clinta, s’est adjugé avec panache le Longines Grand Prix devant une foule enthousiaste. Peder Fredricson (SWE) sur Hansson WL a terminé second, tandis qu’Erynn Ballard (CAN) et Fantast ont complété le podium.

En tant que Partenaire Titre, Chronométreur Officiel et Montre Officielle de cette prestigieuse manifestation, Longines a aussi pu acclamer la cavalière canadienne Erynn Ballard lors du Longines Speed Challenge qui s’est disputé vendredi soir. Elle a partagé le podium avec Brianne Goutal-Marteau sur Fineman et Kristen Vanderveen

sur Bull Run’s Faustino de Tili qui ont terminé respectivement à la deuxième et à la troisième place : un palmarès intégralement féminin alors que ces dames ont complètement surpassé les hommes dans une des seules disciplines majeures dans lesquelles les deux sexes se mesurent d’égal à égal.

Longines est également très fière d’être le Partenaire Fondateur de la Riders Masters Cup, une compétition de saut d’obstacles inédite, qui oppose les deux puissances équestres majeures que sont les États-Unis et l’Europe. La première édition, qui s’est tenue durant les Longines Masters de Paris, avait vu la victoire de l’équipe d’Europe. Le scénario s’est répété à New York alors que Kevin Staut, Harrie Smolders, Olivier Philippaerts, Grégory Wathelet et Peder Fredricson ont remporté la deuxième manche de la série Longines Masters 2017/2018.
Les Longines Masters,
un engagement
solidaire ancré
La marque au sablier ailé s’engage dans des actions de bienfaisance depuis des décennies. Ses valeurs fondamentales que sont l’excellence et l’élégance l’ont menée à soutenir de grands idéaux sociaux. Elle a ainsi établi de nombreux partenariats pour mettre en œuvre son soutien à de multiples organismes de charité.

Cette année, par le biais des Longines Masters Series, EEM et Longines mettent en exergue une cause commune aux trois continents: l’autisme, en aidant à soutenir un discours d’inclusion et l’accès aux rêves, notamment grâce aux chevaux.
À Paris, ils ont choisi de soutenir un programme baptisé «Un Pied à l’Étrier» mis en place par l’association «Sur les Bancs de l’École». Ce dernier est basé sur les interactions entre les enfants et les chevaux, véritables médiateurs dont l’efficacité n’est plus à prouver, afin de permettre aux enfants de mettre un pied à l’étrier d’une vie normale et d’accéder eux aussi à leurs rêves.

Dans le cadre des Longines Masters de Paris, la marque au sablier ailé a en outre soutenu JustWorld International, à travers l’activité «Longines Clear the Jump» réalisée lors du Longines Grand Prix. À cette occasion, l’équivalent de 200 repas a été offert à chaque fois qu’un cavalier et son cheval franchissaient l’obstacle Longines sans faute. Grâce à cette action, Longines a contribué à offrir 5000 repas aux bénéficiaires des actions de JustWorld International. Depuis le début du partenariat, les dons de Longines ont permis de financer plus de 140’000 repas en faveur d’enfants parmi les plus vulnérables au monde.

À Hong Kong, EEM et Longines ont choisi de s’engager auprès du Tung Wah Group of Hospitals (TWGHs), qui apporte son soutien aux étudiants atteints de Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA).

En sa qualité de Bénéficiaire exclusif, les promesses de don annoncées durant les Longines Masters de Hong Kong serviront à financer le Centre éducatif des Services psychologiques du TWGHs Ho Yuk Ching, consacré à l’accompagnement des étudiants atteints de TSA.

Le soutien et le service sont les principales forces du Centre. Grâce à la multiplicité de professionnels pluridisciplinaires (psychologues spé­cialisés en éducation, en psychologie clinique ou en conseil, travailleurs sociaux agréés, professionnels de la thérapie par le jeu ou par l’art), le personnel du Centre consacre son aide à ceux qui requièrent le plus d’attention au sein de la communauté.

En apportant des services d’accompagnement émotionnel et pédagogique aux parents, le Centre stimule l’intérêt des étudiants pour l’apprentissage, tout en renforçant les talents individuels et en les autonomisant. Par ce biais, le Centre
entend leur transmettre les compétences et l’attitude positive requises pour mener une vie enrichissante et épanouie. Grâce aux formations sur les TSA données dans les écoles primaires et secondaires, ainsi qu’à travers la publication de documents de formation, le Centre veille à diffuser des méthodes éprouvées pour améliorer les capacités sociales des jeunes atteints de TSA.

New York
Pour cette dernière étape de la série, la marque horlogère suisse Longines a eu le plaisir d’accueillir son Ambassadrice de l’Elégance, Kate Winslet, pour la conclusion d’un projet caritatif commun dont les bénéfices ont été reversés à la Golden Hat Foundation.

Kate Winslet a assisté au Longines Masters de New York, au cours duquel elle a reçu, aux côtés de Margret D. Ericsdottir, Présidente de la Golden Hat Foundation, un chèque cumulant les bénéfices de la vente aux enchères de trois pièces exclusives baptisées «Flagship Heritage by Kate Winslet». Cette cérémonie s’est déroulée devant un parterre d’invités revêtant un chapeau doré symbolique. Les centres thérapeutiques équestres locaux avaient convié des personnes souffrant d’autisme ainsi que leurs familles à se joindre à la célébration.

La Golden Hat Foundation est une œuvre de bienfaisance cofondée par l’actrice britannique Kate Winslet. Elle concentre son action sur la transmission et l’amélioration des connaissances sur l’autisme en favorisant une approche et une perception nouvelles de cette condition. Elle met l’accent sur les personnes souffrant d’autisme sévère ou en incapacité de s’exprimer. Ces individus sont souvent considérés comme moins compétents ou souffrant de déficience intellectuelle, alors qu’ils sont généralement talentueux mais dépourvus de capacités communicationnelles usuelles générant une interaction sociale déficiente. La volonté principale de la Fondation est de mettre en lumière les compétences des individus souffrant d’autisme et de se battre pour augmenter les opportunités qui leur sont offertes.



Isabelle Sepulchre, Directrice de JustWorld Europe – une organisation à but non lucratif visant à récolter des fonds pour lutter contre la malnutrition – recevant un chèque de Juan-Carlos Capelli, Vice-Président de Longines et Directeur Marketing International, avec Fernanda Ameeuw, Ambassadrice des Longines Masters.
Patrice Delaveau et Aquila HDC remportent le Longines Grand Prix lors des Longines Masters de Hong Kong 2018.
McLain Ward et Clinta s’imposent au Longines Grand Prix lors des Longines Masters de New York 2018.
Daniel Deusser et Cornet d’Amour, vainqueurs du Longines Grand Prix aux Longines Masters de Paris 2017.
Philipp Weishaupt et Chacon, victorieux du Longines Speed Challenge lors des Longines Masters de Hong Kong 2018.
Julien Epaillard remportant le Longines Speed Challenge à l’occasion des Longines Masters de Paris 2017.
Erynn Ballard montant Fantast remportent le Longines Speed Challenge des Longines Masters de New York 2018.
L’équipe d’Europe, composée de Philippe Guerdat (coach), Peder Fredricson, Harrie Smolders, Kevin Staut, Olivier Philippaerts et Grégory Wathelet ont remporté la Riders Masters Cup.
Rétrospective en images
des Longines Masters Series
Paris, Hong Kong
et New York
Un podium exclusivement féminin pour le Speed Challenge des Longines Masters de New York 2018:
Erynn Ballard l’emporte devant Brianne Goutal-Marteau, seconde, et Kristen Vanderveen, troisième.
Longines et EEM remettent un chèque d’un montant de 200’000 HKD en faveur des Tung Wah Group of Hospitals (TWGHs).
À l’occasion des Longines Masters de New York, Longines remet un chèque à son Ambassadrice de l’Élégance, Kate Winslet, et à Margret D. Ericsdottir, en faveur de la Golden Hat Foundation, une association cofondée par l’actrice britannique.
Kate Winslet
une Ambassadrice de l’Élégance au grand cœur
Elle est l’une des actrices les plus connues et les plus appréciées au monde. Elle a construit sa carrière sur une succession de performances cinématographiques qui vont à l’encontre des stéréotypes classiques avec, à chaque fois, un nouveau personnage naviguant avec aisance du drame à la romance passionnée, en passant par l’individualisme excentrique.

L’actrice s’est engagée pour la bonne cause en créant, en 2010, la Golden Hat Foundation, une association à but non lucratif dédiée à recueillir des fonds pour les personnes atteintes d’autisme.

La même année, elle a rejoint la famille Longines et, lors d’une visite au siège de la marque suisse à Saint-Imier, en 2016, elle a découvert les coulisses du processus de création d’une montre. Elle a eu un véritable coup de cœur pour une pièce issue de la collection «Flagship Heritage». Longines a alors décidé de rééditer ce garde-temps en série limitée et de reverser le profit des ventes de celui-ci à la Golden Hat Foundation.

Lors d’un événement privé qui a eu lieu à New York en marge des Longines Masters, Kate Winslet a tenu à remettre en personne les pièces acquises par de généreux donateurs venant d’Australie et de Chine. Une rencontre chargée d’émotion lors de laquelle l’Ambassadrice de l’Élégance Longines a raconté la genèse de la création de ce garde-temps exclusif, mais aussi ses motivations intimes à son engagement pour la Golden Hat Foundation.
Le modèle
Flagship Heritage
by Kate Winslet
Le modèle Flagship Heritage by Kate Winslet est l’aboutissement d’un projet commun dans le but de soutenir la Golden Hat Foundation, cofondée par Kate Winslet, et qui a pour mission de changer la perception de l’autisme. Lors d’une visite du siège de Longines en Suisse, l’actrice a choisi le cadran, la boîte et le bracelet d’une pièce qui allait être produite en or et qui porterait son nom.

Limités à cinq exemplaires, les modèles numérotés 2/5, 3/5 et 4/5 ont été vendus aux enchères en ligne au profit de la fondation. Les deux autres pièces ont été, pour l’une, remise à Kate Winslet et, pour l’autre, conservée dans le musée Longines, au siège de l’entreprise, à Saint-Imier, en Suisse.
L’actrice primée a fait part de son enthousiasme au sujet de leur initiative commune pour la Golden Hat Foundation: «J’ai eu la chance de pouvoir choisir une montre qui a été spécialement créée pour la Golden Hat Foundation. Le style de ce modèle m’a tout de suite plu et je suis instantanément tombée sous son charme. Tous les profits de la vente du modèle sont pour la fondation. Ce projet en collaboration avec Longines aidera à sensibiliser le public sur une cause qui m’est chère. Grâce à l’engagement de Longines et à la générosité des donateurs, la fondation continueraà œuvrer à l’atteinte de ses objectifs.»

Juan-Carlos Capelli, Vice-Président de Longines et Directeur Marketing International, a déclaré : «Longines est honorée d’avoir pu aider la Golden Hat Foundation. Nous espérons sincèrement que les généreux acquéreurs de la montre Flagship Heritage by Kate Winslet seront fiers de posséder un garde-temps Longines exclusif tout en contribuant à la cause de cette œuvre de bienfaisance. Les valeurs de notre marque nous ont toujours poussé à soutenir des projets philanthropiques. La responsabilité sociale reste aujourd’hui une de nos priorités. L’engagement de Kate Winslet est source d’inspiration et traduit véritablement notre slogan et philosophie : « Elegance is an attitude.»
Longines Global Champions Tour
Le Longines Global Champions Tour et la Global Champions League enrichissent le programme 2018, en offrant 17 événements internationaux, qui verront s’affronter les meilleurs athlètes de saut d’obstacles dans des lieux inédits.

Cet été, le prestigieux centre de villégiature Riviera, à Saint-Tropez, rejoint la liste des destinations d’exception, qui compte certaines des plus attractives capitales du monde. Chacun des 16 événements de la saison régulière marquera un compte à rebours palpitant jusqu’aux Longines Global Champions Tour Super Grand Prix, une nouvelle édition spectaculaire organisée dans la capitale tchèque.
Cette année, la compétition s’annonce incontournable. Voici un tour d’horizon du calendrier:

Mexico City (22-25 mars) accueille l’ouverture de la saison. Les meilleurs athlètes de saut d’obstacles s’y affrontent à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Avec des espaces publics fraîchement rénovés, une scène culinaire en pleine explosion, Mexico City célèbre sa renaissance culturelle. Une promenade à travers le centre-ville animé de la capitale révèle toute son histoire, de la splendeur préhispanique et coloniale à ses quartiers à l’architecture moderne et contemporaine.

Destination à couper le souffle, Miami Beach (5-7 avril), étape du circuit pour la quatrième année consécutive, accueille les concurrents à quelques pas seulement de l’Atlantique.

Les compétiteurs se retrouvent ensuite à Shanghai (20-22 avril), où cet événement novateur attire immanquablement les amateurs asiatiques, toujours plus nombreux. Que vous ayez envie de passer la nuit dans l’un des plus hauts hôtels du monde, d’admirer les immeubles de style Art déco ou de pénétrer dans un de ses mystérieux lilongs, Shanghai a quelque chose à offrir à chacun de nous. Très animée en fin de journée, lorsque les bureaux se vident, la scène culinaire, diversifiée et unique, qu’offre cette mégalopole, devient l’épicentre de la vie sociale.

Marquant le début des étapes européennes, Madrid (4-6 mai) est une destination remarquable qui réunit l’élite des sports équestres et le glamour au cœur de la capitale historique espagnole. Le parc des expositions se trouve à seulement quelques kilomètres des célèbres monuments, notamment la Plaza de Cibeles, avec sa superbe fontaine.



Le Longines Global Champions Tour se poursuit en Allemagne, à Hambourg (10-12 mai), un rendez-vous plébiscité qui a vu plus de 90’000 fans célébrer, l’an dernier, la victoire finale et la retraite du grand étalon Casall lors du Grand Prix.

Nouvelle destination spectaculaire, Saint-Tropez (31 mai-2 juin) intègre la scène internationale pour attirer les foules sur la Côte d’Azur. Les cavaliers fouleront la célèbre plage de Pampelonne, baignée par des eaux turquoise ouvrant sur un ciel bleu immaculé.

Une petite croisière le long de la côte, et nous voilà à Cannes (7-9 juin) pour la septième étape. La ville des stars: un lieu idéal pour la première épreuve nocturne de la saison.

Cascais, Estoril (14-16 juin) réserve aux championnats l’accueil chaleureux du Portugal. Cascais est devenue une destination de renommée internationale accueillant les compétitions majeures de voile, golf, tennis, surf ou encore de sport automobile. Avec son climat chaud, les visiteurs affluent vers la côte pour profiter du soleil et des panoramas, notamment celle de la magnifique baie de sable de Praia de Tamariz.

C’est ensuite à Monaco (28-30 juin) que les cavaliers vont s’affronter, sur la voie des stands de la Formule 1, près du célèbre port Hercule de la principauté.







Les amateurs et les invités des championnats profitent ensuite des paysages grandioses de la capitale française, Paris (5-7 juillet), dont les épreuves sont disputées au pied de la tour Eiffel. La Ville Lumière mêle le meilleur du sport, de la gastronomie, de l’art et de la culture pour une expérience lifestyle absolue.

La onzième épreuve se déroule à Chantilly (13-15 juillet). Le château et les Grandes Écuries offrent un cadre enchanteur aux prouesses énergiques des athlètes. Les visiteurs peuvent admirer le Musée Vivant du Cheval, créé par Yves Bienaimé en 1982, où le monde équestre du passé et du présent prend vie dans des spectacles équestres et des démonstrations de dressage inédites. Ensuite, retour à l’arène pittoresque pour une démonstration éblouissante des meilleurs cavaliers du monde.

Berlin (27-29 juillet) accueille, quant à elle, des milliers de fans passionnés. À sa première participation, l’année dernière, le public au complet avait admiré ses héros allemands rafler les deux premières places du podium.

Au splendide Royal Hospital Chelsea, au cœur de la capitale britannique, Londres (3-5 août) va rebondir sur son impressionnante réussite, en 2017, pour sa première participation. À deux pas de la Tamise, ce site très prisé, vante ses liens historiques avec la famille royale. Tout près de Knightsbridge et de West End, l’hospice est célèbre pour les Chelsea Pensioners et le Chelsea Flower Show, un événement réputé dans le monde entier.

Aux Pays-Bas, la prestigieuse Tops International Arena à Valkenswaard (10-12 août) réunit les plus grands compétiteurs de saut d’obstacles à l’épicentre des sports équestres en Europe. Destination équestre majeure dans le monde, Valkenswaard accueille aussi des événements pour les jeunes cavaliers et les jeunes chevaux en mai et juillet. Le complexe fête ses 25 ans en cette année.
Rome (6-9 septembre) ouvre à nouveau ses portes aux plus grands pour la quinzième épreuve des championnats. Sur les gradins du Stadio dei Marmi, les fans profiteront de cet amphithéâtre naturel pour admirer, sous le regard des statues de marbre, un combat digne des gladiateurs.

Une fois de plus, la grande finale de la saison régulière se déroule à Doha (8-10 novembre), au Qatar. Les écuries AL SHAQAB prévoient une épreuve riche en suspense, dernière chance pour les cavaliers d’asseoir leur position dans le classement des championnats, tout en gagnant leur place pour les Longines Global Champions Tour Super Grand Prix.

Les seize meilleures équipes de la Global Champions League qualifiées pour le dernier week-end de la saison participeront à une confrontation décisive dans la ville de Prague, en République tchèque. Outre une compétition par équipe haletante, les vainqueurs de chaque événement du Longines Global Champions Tour Grand Prix de la saison 2018 pourront s’affronter lors du Longines Global Champions Tour Super Grand Prix: la consécration ultime en individuel pour les meilleurs chevaux et les meilleurs cavaliers du monde.

Avec davantage d’épreuves et les meilleurs athlètes déterminés à remporter tous les points au classement, la saison 2018 promet un remarquable spectacle.









Longines
Global Champions
Tour
Super Grand Prix
L’ultime compétition de clôture en individuel
Seize champions internationaux, en binôme avec certains des meilleurs chevaux au monde, qui s’affrontent pour la compétition décisive la plus cotée dans la merveilleuse ville de Prague, en République tchèque. Résultat? Le Longines Global Champions Tour Super Grand Prix: un tout nouveau titre dans le calendrier équestre visant des sommets d’excellence jamais atteints en saut d’obstacles.
Tous les chemins du Longines Global Champions Tour 2018 mènent à l’O2 Arena de la capitale tchèque à Prague, pour le nouveau Longines Global Champions Tour Super Grand Prix, du 13 au 16 décembre. Cette étape supplémentaire semble faite pour offrir une ultime compétition aux cavaliers en individuel. Le Longines Global Champions Tour Super Grand Prix, avec une dotation de 1,25 million d’euros, complétera parfaitement la Global Champions League Super Cup du dernier week-end de la saison, offrant un événement de clôture haletant au circuit de l’année. Dans le cadre d’un affrontement nouveau et inédit dans le monde du saut d’obstacles, les vainqueurs de chaque Longines Global Champions Tour Grand Prix du circuit pourront se mesurer lors du Longines Global Champions Tour Super Grand Prix, le samedi 15 décembre, afin de sacrer le meilleur des plus grands athlètes internationaux.
Au terme d’un circuit organisé dans le monde entier (Amériques, Europe, Moyen-Orient et Asie), avec des étapes dans des villes majeures telles que Shanghai, Paris, Rome, Londres, Miami Beach, Mexico City, Madrid, ou encore la toute der­nière destination de la compétition, Saint-Tropez, le Longines Global Cham­pions Tour Super Grand Prix constituera une véritable expérience mondiale, testant les champions au plus haut niveau d’excellence.Les seize médaillés d’or de la saison 2018 (ou moins, si un cavalier remporte plus d’une victoire au cours de la saison) s’affronteront sur un parcours impressionnant – avec des obstacles d’une hauteur de 1,60 mètre – conçu pour mettre au défi ceux qui ont démontré une forme exemplaire tout au long de l’année.
Sommaire
Magazines